Les 15 millions de masques en tissu ne seront pas livrés dans les délais

Les 15 millions de masques en tissu ne seront pas livrés dans les délais

Le 27 avril dernier, le gouvernement fédéral a chargé la Défense de passer une colossale commande de masques en tissu, dans l’optique d’en avoir au moins un pour chaque Belge. Après une procédure éclair, deux sociétés ont été désignées le 5 mai pour nous livrer 18 millions de masques : la belge Tweeds & Cottons et l’improbable luxembourgeoise Avrox.

La première devait livrer à la Belgique 3 millions de masques d’ici le 24 mai, soit ce dimanche. Et tout semble rouler. « Tweeds & Cottons a livré un million de masques le samedi 16 mai. Le reste de la commande, c’est-à-dire deux millions de masques buccaux en tissu, arrivera ce week-end », assure le ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR), dans un communiqué.

La situation est un peu plus compliquée pour Avrox, en charge d’une livraison de 15 millions de masques pour ce dimanche 24 mai également. « Une première livraison est prévue ce week-end. Le reste de la commande suivra dans le courant de la semaine prochaine. Chaque jour de retard de livraison fera, comme prévu contractuellement, l’objet d’une pénalité et ce à partir du 25 mai », ajoute le ministre Goffin. Une partie des masques d’Avrox arrivera donc au-delà du délai promis.

C’est malheureux pour les Belges qui attendent un masque en tissu alors qu’il est imposé dans les transports en commun depuis le 4 mai. C’est en revanche une meilleure nouvelle pour le budget belge. Car le marché prévoyait en effet une amende de « 2 % par jour calendrier, calculée sur base de la valeur totale des marchandises dont la livraison a été retardée, avec un maximum de 10 % de cette valeur totale ». Soit une amende maximale de 750.000 euros par jour de retard pour Avrox, dans l’hypothèse où tous ses masques arriveraient hors délai. La Défense ne nous a pas précisé quelle quantité de masques serait livrée au-delà du 24 mai. Pour mémoire, on parle d’une commande totale à Avrox de 37,5 millions d’euros hors TVA (15 millions de masques à 2,5 euros pièce, livraison comprise).

Les échantillons sont conformes

Rappelons encore que la Belgique n’a pas encore payé ces commandes, et qu’elle ne le fera qu’une fois le matériel arrivé à bon port et la qualité vérifiée. Pour l’instant, des échantillons envoyés la semaine dernière par les deux sociétés ayant remporté le marché ont pu être testés par les laboratoires de la Défense et par un laboratoire indépendant. Et tous ces échantillons ont été jugés conformes à la norme belge, se réjouit le ministre libéral. Reste à vérifier la qualité de la commande finale, évidemment.

Enfin, se pose la question de la distribution. « La piste privilégiée, pour laquelle les négociations sont toujours en cours, est celle de la distribution par les pharmacies. Le réseau de distribution est rapide et performant et les pharmaciens sont en effet les mieux formés pour donner les conseils d’utilisation et d’entretien des masques à la population et cela permet également une distribution individuelle. En appui, un plan de communication sera mis en place », conclut le ministre Goffin.

Sur le même sujet
Amende
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous