Accueil Belgique Politique

Open VLD: une élection présidentielle à couteaux tirés

Le premier tour s’achève ce vendredi après un faux départ qui aura marqué les esprits. Vu l’absence de campagne à cause du coronavirus, il est difficile de prédire lequel des deux favoris s’imposera entre Egbert Lachaert et Bart Tommelein.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Vous avez aimé la bataille hivernale entre les libéraux francophones qui s’est terminée sur un duel assez trash entre Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme ? Vous allez adorer la version estivale en néerlandais. Pour ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, les libéraux flamands ont voté toute la semaine par internet et par téléphone pour désigner un successeur à Gwendolyn Rutten, aux manettes de l’Open VLD depuis 2012. On écrit « toute la semaine » mais, en réalité, le vote a connu un faux départ. L’huissier d’un des quatre candidats s’est rendu compte lundi matin qu’il était possible de voter plusieurs fois, en changeant simplement de navigateur web. L’élection a donc été repoussée pour la deuxième fois. La première, c’était en mars à cause du corona.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs