Accueil Société

Agression envers des policiers à Anderlecht: les condamnations fusent

La vidéo d’une agression envers deux policiers à Anderlecht a fait réagir le bourgmestre de la commune mais aussi l’opposition. Le parquet a ouvert une enquête pour en identifier les auteurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête après la diffusion, par le syndicat libre de la Fonction publique (SLFP), d’une vidéo montrant des policiers molestés lors d’une intervention à Anderlecht, dans une rue perpendiculaire à la chaussée de Mons. « En route pour une violation des normes Covid, ils ont reçu un appel radio leur signalant qu’il y avait un fuyard potentiellement dangereux qui venait dans leur direction », retrace Vincent Gilles, président national du SLFP-Police. « Tandis qu’ils plaquaient l’individu au sol pour lui mettre des menottes, ils ont reçu des coups de pied et de poing. L’un des collègues a le nez brisé. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, samedi 23 mai 2020, 11:48

    "Les condamnations fusent"... Ah oui, mais toujours pas de réaction de Zakia Khattabi, elle qui après avoir voulu siéger à la Cour Constitutionnelle, s'est déclarée libre de pouvoir intervenir à nouveau dans les débats politiques ? Quid des réactions de Rajae Manouane (co présidente Ecolo), de Farida Tahar (sénatrice écolo), de Madrane, de Ahmed Laaouej (Chef du groupe parlementaire PS à la Chambre des représentants), de Nawal Ben Hamou (égalité des chances), de Ridouane Chahid (chef de groupe PS au parlement bruxellois), de Jamal Ikazban (chef de groupe PS à la COCOF), de Jamal Ikazban, de Ibrahim Donmez, de Nadia El Yousfi, Hasan Koyuncu, Mohamed Ouriaghli, Sevket Temiz (tous député PS bruxellois), de Latifa Aït Baala (députée MR au parlement bruxellois), de Nabil Boukili (député fédéral originaire de Bruxelles), ... Aucun n'a réagi, aucun n'a condamné. Cela laisse à penser que tous préfèrent favoriser leur communauté que la gestion d'un pays multiculturel. Ils sont une honte à notre démocratie

  • Posté par Béchaimont Victor, vendredi 22 mai 2020, 10:29

    Youpie j'ai été censuré!

  • Posté par Seynave Marie-France, vendredi 22 mai 2020, 9:01

    Un des problèmes est que les hommes ou femmes au pouvoir à la region maintenant et même à la commune sont arrivés là a travers ude diverses organisations où association opposés au pouvoir et reagissent toujours et encore comme s'ils été dans la resistance contre le «systeme»

  • Posté par Seghers Eric, vendredi 22 mai 2020, 0:16

    Il faut que la peur change de camp . Ça n arriverait pas aux policiers US. Soutien total à notre police

  • Posté par Druide David, jeudi 21 mai 2020, 23:29

    Où est donc la réaction de notre folle de Smet nationale?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs