Waasland-Beveren conteste sa relégation et envisage de saisir la CBAS et le tribunal

@News
@News

Relégué en Division 1B à l’issue de l’assemblée générale de la Pro League de vendredi dernier qui a mis un terme à la saison 2019-2020 de football, Waasland-Beveren a l’intention de se défendre pour tenter de se maintenir en D1A.

« Nous estimons que la Pro League n’a pas respecté ses propres statuts », déclare à Sporza Tom Rombouts, l’avocat de Waasland-Beveren. « Il fallait inviter les clubs à participer à la réunion huit jours avant celle-ci. Cela s’est fait quatre jours avant et l’ordre du jour a été modifié deux fois le jour même. C’était une des réunions les plus importantes de la Pro League mais elle ne s’est pas déroulée de manière correcte et n’est donc pas valable d’un point de vue juridique ».

Pierre François, CEO de la Pro League, réfute l’argument des Waeslandiens. « L’assemblée générale de la Pro League était la suite de la réunion du 27 avril. Ce n’est pas comme si les clubs avaient été convoqués quatre heures avant la réunion », dit Pierre François. « C’était une décision difficile, mais je pense réglementaire. La décision a été prise à la majorité, conformément aux status, soit 85 %. Il n’y a pas de bonne solution, nous avons opté pour la plus sportive ».

Waasland-Beveren a envoyé un courrier au président de la Pro League, Peter Croonen, pour demander une médiation. « Les statuts prévoient une médiation sous l’égide du président de la Pro League en cas de conflit entre membres de la Pro League ou entre un membre et l’assemblée générale », explique Tom Rombouts.

« Si cela ne résout pas le problème, nous irons devant la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS). Une procédure au tribunal est également possible », ajoute l’avocat de Waasland-Beveren.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous