Accueil Sciences et santé

La médicalisation en maison de repos: «Les thérapeutes supplémentaires, ce sont eux qui ont des bonnes idées»

Les maisons de repos sont de plus en plus médicalisées. Peut-on maintenir l’humain et la douceur dans cet univers ? Pour Didier Giet, médecin et professeur au CHU de Liège, c’est même par la médicalisation que l’amélioration va passer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Il y a eu ces heures supplémentaires prises par le personnel pour organiser des appels vidéo avec les familles, ces roulements pour dire bonjour à la fenêtre… Combler l’isolement. Et les soins médicaux, dont le manque cruel s’est imposé quand le bilan a commencé à s’alourdir dans les établissements pour personnes âgées. D’ailleurs, le 6 avril, la ministre wallonne de la Santé et de l’Action sociale, Christie Morreale (PS) annonçait sa volonté de médicaliser au maximum les établissements. Début de l’année, la moitié des lits en Wallonie étaient déjà médicalisés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs