Accueil Opinions

Rachid Benzine: «Je ne cherche pas à sauver Dieu, ni le Prophète, ni le Coran»

Rachid Benzine, islamologue français, devient une figure de proue de la pensée libérale sur l’islam. Il prône une relecture critique et historique du Coran.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

J ’expliquais cela récemment à François Hollande », glisse-t-il nonchalamment au cours de l’interview. Avant de rire de cette apparente fausse modestie, réellement involontaire, lorsqu’on la relève.

C’est que Rachid Benzine, islamologue français, la petite quarantaine, est en train de devenir un interlocuteur incontournable sur la pensée libérale et critique sur l’islam. Auteur de plusieurs ouvrages, il a rempli l’an dernier à cinq reprises le KVS pour un cycle de conférences intitulé Le Coran expliqué aux Bruxellois.

Proche d’Ismaël Saidi et de Michael Privot, Rachid Benzine était aussi le troisième comparse à l’origine de cette idée de formations et de capsules vidéo sur le Coran, un temps récupérée par la Région Bruxelloise, avant que le metteur en scène belge ne jette l’éponge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs