Les «quatre frugaux» lancent leur propre plan après celui de Merkel et Macron

Les «quatre frugaux» lancent leur propre plan après celui de Merkel et Macron

Quatre pays européens ont présenté samedi leur propre proposition de plan de relance pour aider l’Union européenne à surmonter la crise engendrée par la pandémie de coronavirus, réaffirmant leur rejet de tout mécanisme de mutualisation de la dette européenne.

Les Pays-Bas, l’Autriche, le Danemark et la Suède – surnommés les quatre « frugaux » – souhaitent une aide d’urgence pour les pays gravement touchés, sous la forme de prêts ponctuels à des conditions favorables devant être accordés dans les deux ans, selon une proposition publiée par le bureau du chancelier autrichien Sebastian Kurz.

En outre, l’argent prêté doit être « orienté vers des activités qui contribuent le plus à la reprise, telles que la recherche et l’innovation, un renforcement du secteur de la santé et une transition verte », selon la proposition.

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont mis sur la table lundi un plan de 500 milliards d’euros afin de relancer une économie mise à mal par la pandémie de Covid-19, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne.

Le fait que l’Allemagne ait souscrit à l’idée d’une dette émise conjointement a été perçu comme un tournant décisif dans la construction européenne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous