Accueil Opinions Cartes blanches

Port du masque et déconfinement: exprimer la confiance, réduire la défiance

Une carte blanche de Pierre-Joseph Laurent, Julie Hermesse, Frédéric Laugrand, Jacinthe Mazzocchetti et Olivier Servais.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L’image du face-à-face masqué restera dans nos mémoires. En plus des recommandations sanitaires, le masque nous aide à prendre distance et conscience des risques contenus dans la rencontre. Il participe de la confiance dans un autre qui se protège et me protège en retour. Sans médicament ni vaccin, nous n’avons pas le choix de nous familiariser avec le mode de contagion du SARS-CoV-2 et devons apprendre à vivre avec lui. La propagation interhumaine possible par les voies respiratoires et la forte charge virale 24 à 48h avant l’apparition des symptômes rendent ce virus redoutable. Il peut se propager et voyager à notre insu. Ces éléments le rendent aussi préjudiciable pour l’économie. Si le masque participe à la culture distanciée à inventer, des règles floues à son égard peuvent parfois induire des tensions, de la méfiance et une certaine résistance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Szpirer Claude, samedi 23 mai 2020, 16:49

    Voilà une carte blanche bienvenue, alors que certains commentaires publiés sur le site du Soir reflètent un rejet du masque sous des prétextes plus fallacieux les uns que les autres. Je n'ajouterai qu'une chose: voyez dans le Vif du 21 mai, page 12 le commentaire d'une cheffe infirmière travaillant en "unité Covid": "Au supermarché, j'ai envie de gifler les clients qui ne portent pas de masque. Ils ne se rendent pas compte". Mais que ces inconscients se rassurent: s'ils contractent le Covid19, ils ne seront pas giflés, mais soignés......

  • Posté par Surmont Willy, samedi 23 mai 2020, 19:53

    Oui et... non! Croyez-vous que les Néérlandais soient moins conscients et responsables que nous? Je viens d'y passer deux W.E. Je n'y vois personne masqué et les chiffres chez eux sont meilleurs que les nôtres! Quid??

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs