Koen Casteels s’offre le record de Jean-Marie Pfaff en Bundesliga

Koen Casteels s’offre le record de Jean-Marie Pfaff en Bundesliga

Sans faire de bruit, Koen Casteels mène joliment sa barque dans le championnat allemand depuis bientôt huit ans. Le 23 septembre 2012, date de ses débuts sous les couleurs de Hoffenheim dans la prestigieuse Bundesliga, l’Anversois n’imaginait sans doute pas qu’il détrônerait un jour l’un des plus grands gardiens belges de tous les temps.

C’est désormais chose faite, avec 157 apparitions en D1 allemande depuis ce samedi après-midi, malgré une défaite 0-2 contre Dortmund, lors de laquelle Thorgan Hazard a délivré son 12e assist de la saison. 157, soit un match de plus que Jean-Marie Pfaff avec le Bayern Munich, entre 1982 et 1988.

« Pfaff est une légende. J’avais discuté avec lui du fait que je pouvais le rejoindre et le dépasser dans ce domaine. Il m’avait dit que je l’aurais mérité », déclarait récemment Koen Casteels au quotidien allemand Bild.

À 27 ans, le portier compte des hauts mais aussi quelques bas depuis son arrivée outre-Rhin, à l’été 2011, en provenance de Genk. Chronologiquement, c’est d’abord une fracture du tibia au printemps 2014 qui le privait de compétition durant huit mois et surtout du Mondial brésilien. Prêté en janvier 2015 par Wolfsburg – qui venait de l’acquérir – au Werder Brême, il était rapatrié chez les Loups quelques mois plus tard. Il s’y montrait directement décisif lors d’une séance de tirs au but, en Supercoupe d’Allemagne face au Bayern Munich. Son seul trophée jusqu’à présent, mais à la saveur toute particulière !

Titulaire incontournable entre les perches de Wolfsburg, Koen Casteels n’a malheureusement pas été épargné par les pépins physiques lors des douze derniers mois. Blessé musculairement le 6 avril 2019, durant l’échauffement d’un match de championnat contre Hanovre, le dernier rempart a dû déclarer forfait jusqu’à la fin de saison. Rebelotte fin août dernier, quelques semaines seulement après avoir repris la compétition. C’était cette fois une fêlure du péroné qui le privait de treize matches avec Wolfsburg et d’une sélection avec les Diables rouges pour les rencontres contre Saint-Marin et l’Écosse. De retour fin novembre, il retrouvait tout de suite sa place entre les perches de son club, avant d’y signer un nouveau contrat longue durée, jusqu’en juin 2024. Preuve de la confiance que témoignent les « Wölfe » envers le Belge de 27 ans.

« Koen est devenu l’un des meilleurs gardiens de but au monde au VfL. Sa qualité et son caractère sont un énorme soutien et un modèle pour toute l’équipe », n’hésitait pas à déclarer en décembre Jörg Schmadtke, le manager général de Wolfsburg.

Chez les Diables rouges, l’Anversois est dans l’ombre depuis de nombreuses années. Pas de chance pour lui, il est issu quasiment de la même génération que les incontournables Thibaut Courtois et Simon Mignolet. Qu’importe, discret mais bosseur, il peut notamment se targuer d’avoir fait partie du groupe belge ayant ramené cette historique médaille de bronze de la Coupe du monde 2018, quatre ans après sa blessure en marge du Mondial brésilien.

Face à l’éclosion plus tardive de Hendrik Van Crombrugge, qui l’avait d’ailleurs suppléé en sélection lors de sa blessure en septembre dernier, Koen Casteels sait qu’il doit redoubler d’efforts pour – au minimum – garder son statut de « 3e gardien des Diables rouges ». Parfois en deçà de son niveau ces derniers mois, le report d’une année de l’Euro 2020 tombe peut-être bien pour lui, après une saison où son concurrent a enchaîné les grosses prestations avec Anderlecht. Sans oublier Matz Sels, valeur sûre et très régulier avec Strasbourg.

Fort du titre honorifique de gardien belge le plus utilisé en Bundesliga, l’ancien joueur de Genk veut donc terminer en force cette saison avec Wolfsburg, avant une campagne qui s’annonce décisive en vue de la sélection de Roberto Martinez pour le prochain Euro. Un challenge qui doit le motiver, d’autant que Jean-François Gillet lui avait été préféré comme 3e gardien lors de cette compétition en 2016.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Belga

    Par Didier Schyns

    Standard

    Standard: William Balikwisha veut se faire une place au soleil

  • PHOTONEWS_10847587-048

    Par Philippe Dewitte

    Division 1A

    Le football belge en plein chaos

  • commentateurs

    Par Philippe Dewitte

    Football belge

    Eleven, la nouvelle équipe de la Pro League

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous