Brexit: Londres inflexible sur le passé et le futur

Le négociateur Michel Barnier n’était pas optimiste, accusant Londres de ne pas s’engager de manière réciproque en direction des demandes européennes.
David Frost et Michel Barnier, respectivement négociateurs en chef pour le Royaume-Uni et l’UE sur les contours de leur relation future, à Bruxelles, pendant un cycle de pourparlers.
Nicolas Sarkozy s’est prêté de bonne grâce à l’exercice des dédicaces... et des questions journalistiques. © Dominiques Duchesnes.
Le scandale du GolfGate aura eu la peau de l’Irlandais Phil Hogan.
«
Je suis déçu et préoccupé
», a admis, vendredi, Michel Barnier, négociateur en chef pour l’UE.
Le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier.
Boris Johnson refuse de prolonger la négociation de la future relation au-delà de l’actuelle «
période de transition
», qui s’achève le 31 décembre.
Michel Barnier accuse Londres de «
revenir
» sur ses engagements.
Le temps presse, plus que jamais, a insisté Michel Barnier, vendredi, lors d’une conférence de presse par écrans interposés.
C’était en mars, au temps où l’on négociait encore les yeux dans les yeux. Peu après, David Frost et Michel Barnier étaient frappés... par le coronavirus.
Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, numéro deux dans l’ordre protocolaire, prend les rênes du gouvernement car il est «
designated survivor
», le «
survivant
» désigné par le Premier ministre.
FILES-HEALTH-VIRUS-BRITAIN-JOHNSON-US-TRUMP
HEALTH-CORONAVIRUS_FRANCE-TESTS
RTS370OQ
Le négociateur de l’UE Michel Barnier a annoncé qu’il a lui-même été «
testé positif
» au Covid-19.
d-20200225-GF5UM9 2020-02-25 16:44:45
RTX7888Q
Michel Barnier (à dr.), ici avec le chef de la délégation britannique David Frost, a loué l’esprit de «
cordialité constructive
» pour ce tout premier «
round
» de négociation de la phase post-Brexit.
Le négociateur de l’UE, Michel Barnier, et son homologue britannique, David Frost, ont ouvert lundi les discussions sur leur future relation post-Brexit, dans un climat tendu.
«
L’objectif de ce qu’on fait, c’est de faire les choses différemment et mieux
», se défend Boris Johnson.
Michel Barnier, pour l’UE, va reprendre du service.