Le risque d’un Brexit sans accord «existe encore», estime Barnier

BRITAIN-EU_BARNIER
Le calendrier s’adaptera à celui de Westminster
: le Parlement européen a toujours indiqué qu’il ne ratifierait l’accord qu’après son approbation et le vote des textes de mise en œuvre par le parlement britannique.
Le calendrier s’adaptera à celui de Westminster
: le Parlement européen a toujours indiqué qu’il ne ratifierait l’accord qu’après son approbation et le vote des textes de mise en œuvre par le parlement britannique.
BRITAIN PARLIAMENT EU BREXIT
Côte à côte, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (à dr.), et Boris Johnson ont fait chacun une courte déclaration pour marquer ce moment.
BELGIUM-EU-POLITICS-BREXIT
Des pro et des anti Brexit manifestent de le Parlement britannique, à quelques jours du Sommet européen devant aboutir à la sortie du Royaume-Uni de l’UE.
d-20191014-3WMR0Q 2019-10-14 10:44:44
Michel Barnier rendra compte des négociations techniques lundi soir au Conseil des 27
ministres des Affaires européennes.
BRITAIN-EU-POLITICS-BREXIT-DIPLOMACY
Michel Barnier s’est adressé au Parlement européen, ce mercredi à Bruxelles.
BRITAIN-EU_JUNCKER-BARNIER
Pour l’heure, on ne pourra pas dire que les deux parties n’essaient pas de (prétendre) avancer dans la négociation.
Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, excédé, seul à côté d’un pupitre déserté
: Boris Johnson a esquivé la conférence de presse...
Michel Barnier, le négociateur en chef du Brexit pour l’Union européenne
Boris Johnson savoure son succès, mardi, après le vote du parti conservateur. Mais les Européens l’attendent de pied ferme.
Pour succéder à Theresa May, l’affrontement entre Boris Johnson et Jeremy Hunt donne lieu à une surenchère en faveur d’un Brexit à n’importe quel prix. © Reuters.
Michel Barnier, «
le plus indiqué pour le job numéro un de l’UE
», souffre de quelques profonds handicaps.
Pas sûr que la nuit de dimanche à lundi suffira aux 28 réunis en sommet pour désigner les dirigeants de l’Union.
A la fin de cette semaine, on saura qui remplacer Juncker à la présidence de la Commission européenne.
Aucun des trois «
spitzenkandidaten
» (le socialiste Timmermans, la libérale Vestager et le démocrate-chrétien Weber) n’a rassemblé de majorité sur son nom, ce qui sonne le glas de ce mode de désignation du président de la commission européenne.