©AFP
Dominic Raab s’est livré à une charge très violente contre Theresa May.
Luigi Di Maio, de même que Matteo Salvini et Giuseppe Conte restent inflexibles malgré de nombreuses échappatoires offertes.
Jordi Sanchez (à g.) et Jordi Cuixart lors d’une manifestation pour l’indépendance de la Catalogne, le 13 novembre 2016 à Barcelone.
Theresa May est souvent décrite comme une femme inflexible et impassible, ce que n’ont pas manqué de railler certains des manifestants (près de 700.000) qui ont réaffirmé leur opposition au Brexit dans les rues de Londres samedi dernier.
Emmanuel Macron et Edouard Philippe - ici lors d’une cérémonie commémorant la fin de la Seconde Guerre mondiale, en mai dernier à Paris
: le quinquennant va entamer une nouvelle phase.
Le decret sur la sécurité et l’immigration a été adopté ce lundi. Mais l’exécutif fait de la résistance et le budget ne pourra pas suivre.
Joseph McCarthy (à droite) et Roy Cohn, son âme damnée, qui fut bien plus tard l’avocat de Donald Trump.
Dominic Raab est le nouveau ministre du Brexit choisi par Theresa May après la démission de David Davis.
La ministre du Budget, Sophie Wilmès (MR) s’est invitée en commission des Finances et du Budget ce mardi.
RTX5MKT9
L’Allemand Horst Seehofer, l’Autrichien Herbert Kickl et l’Italien Matteo Salvini (de g. à dr.)
: front commun...
Valérie De Bue (à droite) a porté le décret qui règle problème de Marc Quirynen et de Jean-François Dewez, amis politiques des ministres Collin (à gauche) et Borsus (au centre). © Belga et D.R.
Aujourd’hui, «
Superdogan
» entamera sa «
superprésidence
».
Les «profonds regrets» de la Belgique
Andres Manuel Lopez Obrador lors de son meeting de fin de campagne au stade Aztèque de Mexico, le 27 juin
: en position de l’emporter face aux partis traditionnels.
Giuseppe Conte a annoncé l’échec de sa mission, dimanche soir, après son entretien avec le président Mattarella. Ci-contre
: Paolo Savona, que Sergio Mattarella a récusé comme ministre de l’Economie.
Martin Selmayr, derrière Jean-Claude Juncker, lors d’une session au Parlement de Strasbourg, le 13 mars dernier.
Le «
rouleau compresseur
» Poutine écrase tout sur son passage. Mais, dans son sillage, les grandes manoeuvres ont déjà commencé...
12