Pieter De Crem: «Il n’y aura pas de retour aux mesures de confinement»

Pieter De Crem: «Il n’y aura pas de retour aux mesures de confinement»

Interrogé sur le plateau de VTM Nieuws, le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) s’est exprimé sur les mesures prises par le Conseil national de sécurité lors de la crise du coronavirus.

Dans le cas d’un deuxième pic dans l’épidémie, « un deuxième lockdown, c’est quelque chose qu’on ne pourrait supporter. Ce n’est pas seulement souhaitable, mais ce n’est organisationnellement plus possible », a-t-il déclaré.

Il pense par exemple à l’affaire des secondes résidences, « on ne peut plus dire aux gens qu’on revient là-dessus (sur la décision prise, ndlr). C’est pour ça que les recommandations qui sont faites doivent être respectées. »

Un deuxième confinement est-il possible ?

« Ce premier confinement a mené à la situation à laquelle nous sommes maintenant arrivés. Malgré des circonstances compliquées, nous n’avons jamais rencontré la situation italienne ou espagnole », explique-t-il. « Le nombre de lits est toujours resté sous contrôle, on n’a jamais dû refuser les soins médicaux à quelqu’un et c’est le résultat du confinement de ces actions importantes. »

Le ministre de l’Intérieur espère qu’il n’y aura pas de deuxième vague, mais dans le cas contraire, il pense que la situation sera différente. « Je crois que nous arriverons à un autre scénario, celui du testing et du tracing. » Je veux dire que c’est impossible que nous revenions à ces mesures particulières (celles du confinement, ndlr) », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous