Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos de l’horeca et du rap polonais

La Bundesliga s’est poursuivie dans des stades vides, ce week-end en Allemagne. Schalke 04 s’est incliné 0-3 face à Augsbourg, devant une foule... de téléspectateurs en liesse, mais à distance.
La Bundesliga s’est poursuivie dans des stades vides, ce week-end en Allemagne. Schalke 04 s’est incliné 0-3 face à Augsbourg, devant une foule... de téléspectateurs en liesse, mais à distance. - Photo EPA

1. Le chiffre du jour: 150.000

C’est le nombre de tests que l’Italie va réaliser auprès de sa population. L’objectif est d’établir combien de personnes sont contaminées par le coronavirus et si ce chiffre correspond aux statistiques officielles. Quelque 230.000 personnes ont déjà été testées positives dans le pays. Officiellement, 33.000 personnes en sont mortes, mais il faudrait en ajouter 19.000 de plus, selon l’Institut national italien de prévoyance sociale (INPS) qui se base sur la surmortalité durant la période de pandémie.

2. L’image du jour

Les choix sélectifs des autorités pour déconfiner la société ont souvent surpris, parfois agacé. Pourquoi libérer le bricolage avant les librairies? Pourquoi autoriser les visites des centres commerciaux avant celles de nos grands-mères?

3. La citation du jour

“Le confinement a permis de révéler une échelle de quartier. Les déplacements se sont raccourcis, les commerces et services de proximité ont été redécouverts. Cette crise sanitaire aura illustré toute la pertinence d’une économie des circuits courts, donnant tout son sens aux logiques de ceinture alimentaire que l’on voit se développer autour des villes”, écrivent Veronica Cremasco, députée wallonne (Ecolo), Martine Labeye, ancienne présidente Conseil National de l’Ordre des Architectes, secrétaire UWA Union wallonne des Architectes; Georgios Maillis, bouwmeester de Charleroi et Benoît Moritz, professeur à l’ULB, dans une Carte blanche au Soir

4. La bonne nouvelle du jour: l’horeca sinon libéré, du moins bientôt fixé

Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur, a soufflé le chaud et le froid, ce dimanche, sur l’horeca, secteur sinistré par le corona. Alors que les phases de déconfinement se succèdent, les cafetiers, restaurateurs et hôteliers, comme soeur Anne, ne voient rien venir. Une bonne nouvelle a point à l’horizon ou plutôt sur le plateau de RTL-TVi, ce dimanche. Pieter De Crem a déclaré que des perspectives pourraient être données au secteur horeca même avant le 8 juin, date fixée jusqu’à présent pour le démarrage de la phase 3 du déconfinement.

D’aucuns y voient déjà les rideaux se lever sur nos bars et restos préférés. Le cabinet De Crem a vite tempéré ces espérances, précisant qu’il n’était pas question d’ouverture avant le 8 juin, mais que de la clarté sera apportée au secteur, permettant à ce dernier de préparer un redémarrage, des commandes, pourquoi pas des réservations? Le prochain Conseil national de sécurité se réunira le 3 juin. S’il pouvait en effet offrir une perspective claire pour le secteur, ce serait déjà une bonne nouvelle.

5. Le détournement du jour: le rap bizarre du président polonais

Le président polonais Andrzej Duda a relevé un défi youtube de slamer pour soutenir le personnel soignant. Comme relevé par Le Monde, le résultat a quelque peu surpris ses concitoyens, avec son style décontracté, mais la mine grave et sur un rythme assez lugubre. Il a déclamé un texte aussi riant qu’une ruelle mal famée dans le brouillard d’un petit matin. A l’image de son gouvernement en pleine dérive extrémiste? Brrr

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous