Accueil Culture

Dabadie et la chanson: «Il pleut dans ma mémoire, je crois…»

Parolier de près de 40 artistes, les formules de Dabadie resteront gravées dans la mémoire chansonnière d’une fin de siècle, de « qu’on croie en Dieu qu’on y croie pas », à « je sais qu’on n’sait jamais ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Il a été le parolier de plus de 300 chansons, pour des interprètes aussi prestigieux que Serge Reggiani, Jean Gabin, Barbara, Yves Montand, Robert Charlebois et Julien Clerc, sans oublier les Marcel Amont, Petula Clark, Richard Cocciante, Claude François, Michel Sardou, Marie Laforêt, Johnny Hallyday et autres Mouskouri. Sa première incursion dans la chanson française se produit en 1967 et deviendra un classique – Le petit garçon, interprété par Reggiani (« Ce soir, il pleut sur la maison, mon garçon, mon amour… ») – bientôt suivis de Et puis (1968), L’Italien (1971) ou Hôtel des Voyageurs (1972).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs