Accueil Opinions Éditos

L’Europe a un problème: le mercantilisme des pays du Nord

Un argument souvent avancé est que les pays du Sud montrent une gestion moins rigoureuse dans leurs comptes publics qu’au Nord. Mais il n’est pas fondé, les faits le prouvent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La position des « quatre pays frugaux » – mais aussi d’une bonne partie du monde politique et de l’opinion publique allemande – à l’évidence des choses simples. Sans doute l’Italie, l’Espagne, le Portugal…, piégés par une dette publique élevée, ne peuvent-ils mobiliser autant d’argent que les pays du Nord pour alléger l’impact socio-économique des mesures de confinement et relancer leurs économies. Mais voilà : ils doivent assumer la responsabilité de leurs errements passés.

Car – ainsi va l’argument – ce n’est pas un hasard si l’Allemagne ou les Pays-Bas sont en mesure d’emprunter l’argent nécessaire à des taux quasi nuls, voire négatifs. Ceux-ci recueillent aujourd’hui les fruits des efforts effectués, au cours des dernières années, pour « consolider » leurs finances publiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Nijs Eric, vendredi 29 mai 2020, 21:40

    Ceux qui n’ont pas encore compris que l’union fait la force sont des assassins. La mondialisation est un fait economique et humain. C’est un postulat de base, Theme, theoreme, CQFD!

  • Posté par Delvaux Alain, jeudi 28 mai 2020, 19:59

    Juste analyse

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, jeudi 28 mai 2020, 15:45

    L'Union Européenne libérale est morte !!! Boris Johnson doit bien rigolé !!!

  • Posté par Wachtelaer Claude, jeudi 28 mai 2020, 20:10

    sûrement, Bojo, lui, est un ultralibéral !

  • Posté par Casier Etienne, jeudi 28 mai 2020, 9:15

    Quant suite à la montée des océans en raison du réchauffement climatique les digues craqueront aux Pays-Bas, les bataves supplieront les autres pays de les aider. Et puis les Pays-Bas ne veulent pas être solidaires. Les Pays-Bas mettent donc en place des mécanismes d'optimisation fiscale agressive pour attirer certaines multinationales sur leur sol (voir par exemple https://www.challenges.fr/entreprise/enquete-sur-le-traitement-fiscal-accorde-a-nike-aux-pays-bas_635626). Que les Pays-Bas commencent à balayer devant leur porte !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs