Accueil Élections fédérales 2019

Coronavirus: Erika Vlieghe estime qu’il est possible d’organiser des élections anticipées

Mardi 26 mai, cela fera un an que les Belges se sont rendus aux urnes afin, notamment, de voir advenir un gouvernement fédéral.

Temps de lecture: 2 min

Il est tout à fait possible, pratiquement, d’organiser des élections en ces temps de pandémie, estime lundi Erika Vlieghe, présidente du GEES, dans un article publié en ligne lundi par l’hebdomadaire flamand Knack.

La question : serait-il possible d’organiser des élections anticipées, alors même que valent une interdiction des grands évènements et la règle de la distanciation sociale ? Oui, selon la présidente du groupe d’experts chargé de la stratégie de sortie de confinement, et professeur de l’hôpital universitaire d’Anvers.

« Un jour d’élection est bien un évènement de masse, entre guillemets. Mais un évènement de masse qui est bien ’organisable’», estime-t-elle.

Cela nécessiterait une concertation intense avec les pouvoirs locaux, et une manière de gérer les flux d’électeurs pour éviter qu’ils n’arrivent tous au même moment au bureau de vote. « On pourrait penser à des blocs-horaires renseignés sur les convocations. On peut aussi multiplier les bureaux de vote », indique Erika Vlieghe.

Il y a un an, le 26 mai 2019, les électeurs étaient appelés aux urnes pour renouveler la Chambre des représentants, mais aussi les parlements régionaux et communautaires. Si les entités fédérées ont pu former leurs gouvernements, non sans quelques péripéties, l’échelon fédéral est toujours orphelin d’un exécutif majoritaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par De Villers Léopold, mercredi 16 septembre 2020, 20:22

    Cette femme devient folle. Ce n'est pas à elle à décider si c'est possible ou non. Quelle rentre dans son labo personne n'a jamais voté pour elle elle ne représente pas le peuple. Marre de cette bonne femme qui donne des avis sur tout et n'importe quoi.

  • Posté par Hans José, jeudi 17 septembre 2020, 9:44

    Elle répond simplement à une question : "oui, il est possible d'organiser "sanitairement" des élections".

  • Posté par Biot Philippe, lundi 25 mai 2020, 11:26

    Les français votent fin juin. C'est une décision de Macron et de Philippe. Qui ont consulté les scientifiques et les principaux partis de " l'opposition". Ici la dame dit, humblement, que les scientifiques ne voient aucune impossibilité. Mais c'est le politique qui décide.

  • Posté par huygens michel, lundi 25 mai 2020, 10:55

    Elle reste encore humble; quand est-ce que les 'scientifiques' vont dire qu'on doit organiser des nouvelles élections et quand on doit le faire.

  • Posté par Biot Philippe, lundi 25 mai 2020, 10:53

    Les élections libres, régulières, où tous les citoyens peuvent s'exprimer sont la base même de toutes les démocraties. Il est permis d'organiser des élections plus rapidement….si une majorité marque son accord. Ici, maintenant, on a un gouvernement croupion CD&V + VLD + MR, qui a le soutien de 38 députés sur 150 dont 14 francophones sur 75. C'est ça la démocratie en Belgique?

Plus de commentaires

Aussi en Élections fédérales 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs