Laszlo Bölöni a été soutenu après son départ de l’Antwerp: «J’ai eu les larmes aux yeux après son message»

photo news
photo news

C’est une page qui se tourne à l’Antwerp avec le départ de Laszlo Bölöni et l’arrivée d’Ivan Leko. En trois saisons au Bosuil, l’ancien coach du Standard aura permis au Great Old de renaître de ses cendres et d’installer le club parmi les meilleures formations du Royaume.

Une collaboration qui s’est achevée en eau de boudin. « Je suis triste », avance l’entraîneur roumain de 67 ans dans les colonnes de Het Laatste Nieuws, le quotidien néerlandophone. « Les provocations – celles des supporters, des adversaires, des arbitres ou des journalistes – font partie du football. Mais cette saison, il y a eu des provocations internes à l’Antwerp et il était difficile de les contrôler. Je ne parle pas du vestiaire évidemment, mais cet ennemi interne était le plus dangereux. C’était douloureux. »

« Van Damme a un grand cœur »

Après l’officialisation de son départ, Bölöni a reçu énormément de messages de soutiens, notamment de la part de ses joueurs (Bolat, Mbokani, Refaelov). Et même Jelle Van Damme, avec qui cela ne s’était pas très bien terminé en 2019. « Il a été la première personne à m’envoyer un message. Il est flamboyant, mais a un très grand cœur. » Des entraîneurs n’ont pas manqué, non plus, à avoir un mot pour Bölöni. « Georges Leekens m’a ému, j’avais les larmes aux yeux après son message. J’ai été complètement abattu par ce qu’il a écrit. Je n’ai jamais rien entendu de tel de la part de quelqu’un contre qui j’ai toujours dû me battre ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous