Accueil Monde Afrique

Burundi: une élection contestée, mais un vainqueur qui n’est pas le pire

Evariste Ndayishimye, dit « Neva », a été déclaré large vainqueur du scrutin présidentiel. Cet ancien de la lutte armée était le candidat du pouvoir, soutenu par le chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Une opposition en exil. Des observateurs étrangers interdits ou expulsés. Bref, un scrutin à huis clos, qui cependant s’est déroulé dans le calme, avec une impressionnante participation populaire et un déploiement des forces de sécurité tout aussi impressionnant. Dans de telles circonstances, on peut donc dire que c’est sans surprise que le général Evariste Ndayishimye a été proclamé vainqueur, avec 68,72 % des suffrages, du scrutin présidentiel au terme de la triple élection qui s’est déroulée au Burundi le 20 mai.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs