Le rugby envisage de supprimer temporairement les mêlées pour raison sanitaire

@News
@News

Le groupe médical de la fédération mondiale de rugby (World Rugby) a proposé d’interdire temporairement les mêlées fermées, dans le cadre d’un vaste remaniement des lois du sport envisagé en raison de la pandémie de coronavirus, annonce le site néo-zélandais Stuff.

Les tackles debout face-à-face, les regroupements (huddles) d’équipe et les crachats seraient également interdits.

Parmi les autres mesures envisagées, les joueurs devront changer de maillot et de casque à la mi-temps pour réduire le risque de transmission de la Covid-19.

Le rapport recommande aux joueurs de se laver les mains et le visage avec du savon pendant 20 secondes avant le coup d’envoi et à la mi-temps. Les ballons de match doivent être changés et nettoyés fréquemment.

Les recommandations seront soumises au comité exécutif de World Rugby, qui devrait se réunir dans les 48 heures à venir et publiera ensuite des directives de loi temporaires. Celles-ci seront ensuite adoptées par les différentes nations en fonction des taux d’infection au coronavirus, souligne encore le site néo-zélandais.

Ces mesures sont proposées après l’examen des risques de transmission par la sueur et la salive.

Les mêlées constituent d’après les experts médicaux consultés le risque le plus élevé, puisqu’elles représentent 50 % du temps de forte exposition pendant un match. Les piliers et les secondes lignes sont les plus vulnérables, passant en moyenne 13,4 minutes dans des situations à haut risque de transmission.

Ils ont calculé que les mêlées fermées prenaient en moyenne 3 : 36 minutes de temps de jeu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous