Déconfinement: 200 restaurateurs demandent une extension de terrasses à la Ville de Bruxelles

A Liège, le projet est aussi à l’étude. En attendant, le secteur s’inquiète.
A Liège, le projet est aussi à l’étude. En attendant, le secteur s’inquiète.

Quelque 200 établissements horeca installés sur le territoire de la Ville de Bruxelles ont jusqu’à présent demandé, sans attendre la décision sur leur future réouverture, une extension de terrasse pour autoriser un accès à un nombre significatif de clients en respectant les règles de distanciation sociale, a indiqué lundi soir l’échevin des Affaires économiques de la Ville, Fabian Maingain (DéFI).

Beaucoup d’incertitudes

Interrogé sur ce point par Bianca Debaets (cdH/CD&V) et Clémentine Barzin (MR) lors de la longue séance du conseil communal, M. Maingain a précisé que la grande difficulté dans ce dossier résidait dans l’inconnue qui persiste sur les modalités de réouverture de ces établissements.

« À ce stade, si l’annonce de la confirmation et les modalités seront connues le 3 juin, il est impossible de mettre en place cette mesure dans un délai aussi court pour le 8 juin. J’attire d’ailleurs l’attention du Conseil et des divers partis politiques présents au Fédéral qu’une annonce aussi tardive des conditions de réouverture aura un impact encore plus important pour le secteur qui devra s’adapter à celles-ci dans un délai intenable », a-t-il souligné.

La Ville de Bruxelles anticipe

Dans ce contexte, le département des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles a décidé d’anticiper la décision du Fédéral concernant à la fois les dates et les modalités d’ouverture. Il a ainsi mis un formulaire d’inscription en ligne pour permettre aux établissements horeca qui le souhaitent de marquer leur intérêt pour une extension de terrasse dans le cadre du déconfinement. Cette opportunité pourrait être exploitée notamment dans les zones dites de rencontre telles que celles du centre de la capitale.

À ce jour plus de 200 établissements ont rentré une demande. Chaque cas devra faire l’objet d’une étude, d’une autorisation et d’un traçage par le service commerce. Les décisions seront adaptées aux recommandations qui seront émises par le Conseil National de Sécurité, a précisé l’échevin.

Bruxelles n’est pas la seule ville à envisager cette possibilité. À l’occasion de la première réunion de la plate-forme de relance pour le secteur Horeca prévue vendredi, la possibilité d’étendre des terrasses ou d’utiliser des piétonniers à Liège sera évoquée, a indiqué lundi soir Elisabeth Fraipont, échevine en charge du Commerce, lors du conseil communal de la Cité ardente.

 
 
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous