Accueil Société

Tracing: seul un malade du Covid-19 sur cinq a été contacté

Selon cette étude, le système n’est pas encore au point.

Temps de lecture: 2 min

Seul un malade atteint du Covid-19 sur cinq a été contacté pour cartographier ses derniers contacts avec d’autres personnes, parmi les 99 patients encore souffrant qui ont participé au dixième volet d’une vaste enquête menée par l’ULB, l’UAntwerpen, ainsi que les universités de Hasselt et de Louvain.

Ce nouveau volet, auquel 70.000 Belges ont participé et dont les résultats ont été publiés mardi, portait sur le système de traçage des contacts (contact tracing). En théorie, chaque personne testée positive au nouveau coronavirus devrait être appelée par téléphone afin de retracer ses récents contacts personnels et ainsi alerter ceux qui auraient pu être à leur tour contaminés. Le système ne semble cependant pas encore au point puisque, selon cette étude, seul un répondant malade sur cinq a bien été contacté.

Par ailleurs, 77% des participants estiment que les employés des magasins doivent porter un masque et, pour 57%, cette obligation doit également valoir pour les clients. En outre, six élèves sur 10 désirent que l’usage du masque soit imposé à l’école.

Le onzième volet de l’étude inter-universitaire est lancé ce mardi et se concentrera sur les plus jeunes. Les parents d’enfants âgés de 6 à 12 ans sont invités à y répondre, tandis qu’une version simplifiée de l’enquête est disponible pour permettre à ces enfants de répondre eux-mêmes aux questions.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par demelenne nicolas, mardi 26 mai 2020, 16:25

    Incroyable! Ah non, c'est dans la droite ligne des errements en ce dossiers...

  • Posté par Caelen Yves, mardi 26 mai 2020, 15:29

    Encore une histoire belge.

  • Posté par Casier Etienne, mardi 26 mai 2020, 14:34

    Ce traçage est une vraie usine à gaz...Pourrait-on recevoir une description claire du processus bout à bout ? Qui fait quoi , à quel moment, que se passent-ils avec les données ? IL est en outre scandaleux que du personnel non médical contacte les patients infectés pour réaliser leur anamnèse et déterminer leur contact. Cette anamnèse doit être faite par un médecin en relation thérapeutique avec le patient. Ce médecin doit enregistrer ces données, y compris les maillons potentiels des chaines de transmission. Le personnel des centres de contact ne doit avoir accès qu'aux maillons potentiels des chaines de transmission et ne doit contacter que ces personnes. Le personnel des centres de contact ne doit jamais avoir accès aux données médicales des personnes infectées. Il ne doit pas pouvoir contacter les personnes infectées. il y a en plus confusion entre la mission de prévention des centres de contact et la mission légale de suivi des maladies infectieuses à déclaration obligatoire (qui fait partie des compétences des entités fédérées. Pour la région wallonne celle-ci sont reprises dans le Code Wallon de l'Action Sociale et de la Santé). La mission légale de suivi des maladies infectieuses décrite dans le CWASS est confiée à des médecins et des infirmiers.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 26 mai 2020, 14:28

    Les cas découverts actuellement résultent souvent d'une contamination qui a eu lieu avant le démarrage effectif de notre système de traçage.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko