Accueil Monde France

France: l’épidémie recule, les politiques spéculent

Ces derniers jours, il est une courbe observée presque d’aussi près que celle des contaminations : celle qui mesure la popularité du président et du Premier ministre. Édouard Philippe est désormais plus apprécié qu’Emmanuel Macron.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

On connaissait jusqu’ici les principaux indicateurs du reflux de l’épidémie : le nombre de passages aux urgences, le taux d’occupation des lits en réanimation ou l’état du RO (qui mesure le nombre de personnes qu’un malade peut infecter). On peut désormais en ajouter un autre : les rumeurs autour du pouvoir et le bal des ambitions. Quand le virus recule, les politiques à nouveau spéculent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs