Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: la pression monte sur le bras droit de Boris Johnson

Dominic Cummings, conseiller spécial du Premier ministre britannique, aurait enfreint les règles du confinement au Royaume-Uni. Ses explications publiques lundi n'ont pas convaincu tout le monde, y compris au sein de la majorité conservatrice.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Certains de mes électeurs n'ont pas pu dire au revoir à leurs proches ; des familles n'ont pas pu faire leur deuil ensemble ; des gens n'ont pu rendre visite à leurs amis malades car ils suivaient les règles du gouvernement. Je ne peux pas de bonne foi leur dire qu'ils avaient tout faux et qu'un conseiller gouvernemental de haut rang avait raison ».

L'auteur de ce communiqué s'appelle Douglas Ross, peu connu des médias mais considéré comme une étoile montante au sein du parti conservateur. Il vient de quitter ses fonctions de secrétaire d'Etat en charge de l'Ecosse, pour dénoncer le fait que Dominic Cummings, conseiller spécial du Premier ministre britannique, reste au gouvernement. Le député de Moray, en Ecosse, est encore « perturbé par des éléments de l'explication » du stratège en chef de Boris Johnson.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs