Accueil Belgique Politique

Les mesures de soutien ne suffisent plus, le gouvernement minoritaire atteint «sa limite»

Plus de 13 milliards ont été engagés contre la pandémie. Les déficits se creusent. Il y a urgence. Il faut « changer de séquence, une relance, un budget, un vrai gouvernement ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

On attend le plan, la relance ne peut pas attendre. Chaque jour qui passe – chaque semaine, soyons larges – accroît l’urgence. D’où la reprise des discussions visant à former un gouvernement fédéral de plein exercice. Elles sont au point de départ. Le duo Magnette-Rousseau a fait un premier tour des présidents pour mesurer les convergences et divergences entre les dix formations concernées (PS, SP.A, N-VA, MR, VLD, CD&V, Ecolo, Groen, CDH, Défi), il a rencontré mardi Egbert Lachaert, président du VLD. Il faut identifier les partenaires d’une présumée coalition. Les voir s’engager dans une négociation en bonne et due forme, boucler un compromis au centre-droit ou au centre-gauche, selon le rapport de force.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 27 mai 2020, 18:12

    Paul Van Obberghen, ma proposition n'est pourtant pas absurde. L'Olivier jaune aurait le mérite de rassembler à la fois les seuls gagnants démocrates en valeur absolue (les seuls à avoir progressé) Ecolo et Groen, le premier parti flamand, la NVA et la première famille du pays, PS-SP.A. On nous rabat les oreilles depuis le 26 mai... 2019 que la NVA serait incontournable (ce qui du reste est faux), soit, mais il n'y a pas de raison que seuls les flamands soient représentés dans ce gouvernement. Les nationalistes (VB et NVA) ont en effet fait un carton en Flandre, mais à travers les votes pour le VB et le PVDA qui a aussi émergé du néant (ne pas l'oublier), ce sont les votes protestataires sociaux qui se sont exprimé et qui ont sanctionné une direction jugée trop libérale. Donc la Flandre serait respectée, mais aussi le vote progressiste qui représente tout de même entre 2/3 et 3/4 des votes dans l'espace politique francophone. Aussi longtemps que le MR était une force centriste modérée, il pouvait aider à faire émerger des solutions. En choisissant GLB, les libéraux ont choisi un président qui ajoute de l'instabilité à l'instabilité. Pas très avisé comme choix!

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 27 mai 2020, 18:48

    Si j'avais été militant MR, ce que je ne suis pas, j'aurais voté Christine Defraigne, qui a le même âge que moi. Votre proposition d'un Olivier jaune (?!) n'est pas absurde, mais impraticable. Elle met la NVA dans un gouvernement, qui à part elle, est exclusivement à gauche. La NVA n'entrera jamais dans un tel gouvernement, et pour cause. Comme je l'ai déjà dit, il n'est pas sain d'avoir un gouvernement qui soit presqu'exclusivement à gauche ou à droite. Vous êtes le 1er pour dire que c'était le cas de la Suédoise et un de le qualifier de désastre. Pour autant un gouvernement à gauche toute serait tout autant un désastre. Il faut un réel équilibre entre gauche et droite, en plus de nord et sud, si on veut que ce pays fonctionne et avance. On ne pourra jamais construire quelque chose de durable en excluant une partie significative de la population. La preuve par la suédoise. Ne recommençons pas cette bêtise, quant bien même elle aurait une couleur qui vous convienne mieux.

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 27 mai 2020, 12:18

    Paul Van Obberghen, je me suis visiblement mal fait comprendre, ce que je pense du président du RM n'a évidemment aucune importance. Nous sommes bien d'accord là-dessus. Je vous rassure, je n'ai aucune prétention par rapport à cela. Ce dont je parlais, ce n'est pas de vous ni de moi mais bien de la relation entre les présidents de partis eux même. De leur qualité de celles-ci dépend beaucoup sur les possibilités d'entente. Il y a évidemment d'une part le contenu qui compte, mais pas seulement, il ne faut pas s'aveugler. Quand Bart de Wever crame la bouille arc-en-ciel et invite le président du PS à utiliser du dentifrice flamand, il n'aide en rien à la manifestation d'une entente. Quand le président du MR accuse le PS et le SP.A de coup d'Etat (rien que ça!!!), parce que en tant que première famille politique du pays, ils prennent l'initiative de relancer des discussions, de même, cela n'aide en rien la manifestation d'une entente.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 27 mai 2020, 14:19

    Non, ça n'aide pas, mais il faudra bien faire avec. On ne peut pas vraiment dire que Magnette ait beaucoup aidé avec son exclusive vis-à-vis de la NVA. Et si je vous entends bien, si ce dont vous et d'autres faites échos, il pourrait maintenant aussi y avoir une exclusive des socialistes vis-à-vis des libéraux! Les exclusives, il faut que cela cesse! S'il vous plaît, ne jettez pas d'huile sur le feu. D'autres, dont GLB sans doute, en jettent suffisement comme cela.

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 27 mai 2020, 12:07

    Paul Van Obberghen "et vous m'expliquerez comment on peut accepter l'exclusion de la deuxième force du pays". Vous êtes sérieux ou vous faites de l'humour? Donc, on ne peut pas exclure le parti un en Flandre, on doit obliger le parti un francophone a s'allier avec le parti un flamand (pas le choix non plus) et à vous entendre, nouvelle invention, il faudrait aussi forcer la présence du deuxième parti, de la deuxième famille. Et à part ça, c'est vous qui allez critiquer ceux qui font des exclusives. On peut EVIDEMMENT exclure le MR. Je ne me rappelle d'ailleurs pas que le MR alors second parti se soit privé d'exclure le premier parti francophone. Votre argument est totalement ridicule. Ensuite, lier Ecolo-Groen à la NVA ne sera pas facile dites vous? Vous avez raison. Vous voyez une coalition facile vous? J'ajoute que l'alliance de Groen et de la NVA correspond à l'idéal flamand (récente enquête), et que comme cela, les principales tendances seraient respectées. Le MR - VLD représente qui plus est ce qui a été le plus sanctionné dans la défaite de la suédoise, il serait donc logique qu'ils rejoignent l'opposition

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs