Près de 50 personnes impliquées dans une violente bagarre à Marchienne-au-Pont

Près de 50 personnes impliquées dans une violente bagarre à Marchienne-au-Pont
Belga

La police de Charleroi a confirmé qu’une bagarre entre deux clans de la communauté roms a eu lieu dans la soirée de mardi à la route de Mons à Marchienne-au-Pont (Charleroi). Quatre personnes ont été privées de liberté à la suite de l’affrontement.

Une patrouille Covid-19 de la police locale de Charleroi a constaté mardi soir, vers 21 heures, une violente bagarre à la route de Mons à Marchienne-au-Pont (Charleroi). Plusieurs équipes des zones de police avoisinantes ont été appelées en renfort sur les lieux. Deux clans appartenant à la communauté roms se sont affrontés. « Une cinquantaine de personnes sont impliquées dans la bagarre », a précisé la zone de police de Charleroi.

Un différend familial

Selon les premiers éléments recueillis sur place, un différend familial serait à l’origine de l’affrontement. Trois personnes, dont un policier, ont été blessées et prises en charge par les secours. Quatre personnes ont été privées de liberté. « L’une d’entre elles fait l’objet d’une arrestation judiciaire pour avoir été porteuse d’une hache. »

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances précises de l’affrontement. La route a été fermée à la circulation à la suite des événements.

 
 
À la Une du Soir.be
  • Ce lundi, le Roi a refusé la démission des deux préformateurs, Egbert Lachaert (VLD) et Conner Rousseau (SP.A). Quarante-huit heures pour sauver la Vivaldi...
    Politique

    Négociations fédérales: les deux scénarios en cas d’échec de la Vivaldi

  • 7-5, 6-3
: Djokovic a dû s’employer pour écarter le surprenant Schwartzman, en finale à Rome. @EPA
    ATP - WTA

    Déjà la revanche pour Djokovic

  • Il se dit depuis toujours que l’ego de Georges-Louis Bouchez, sa soif inextinguible de médiatisation aussi, pourraient le perdre.
    Politique

    Georges-Louis Bouchez, comme un joueur de poker accro

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous