Accueil Opinions Chroniques

La lettre d’Ivan De Vadder: «L’Open VLD, cinquante nuances de bleu»

Sous des dehors très progressistes et démocratiques, l’Open VLD reste très attaché à ses traditions. La plupart des postes clés y sont une affaire de famille(s). Et il y manque encore cruellement de diversité.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Le parti libéral flamand, héritier du plus ancien parti politique du pays, est un parti criblé de traditions, ce qui est quand même remarquable pour un parti progressiste. La tradition la plus singulière a été révélée en 2014, par l’ancien ministre flamand, Fientje Moerman, lors d’un entretien d’adieu : « Pendant nos journées parlementaires annuelles à Ostende, il était de coutume pour tout le monde d’aller nager nu dans la mer la nuit ». Selon De Standaard, qui a enquêté sur l’affaire, trois noms libéraux revenaient à chaque fois : « Patrick Dewael, Bart Somers et Hilde Vautmans (député européenne, NDLR) », et le journal conclut son investigation : « La nouvelle génération maintiendrait la tradition, avec en tête le vice-Premier ministre Alexander De Croo. » La présidente de l’époque, Gwendolyn Rutten, répliqua, imperturbable, sur Twitter : « La baignade nue. On appartient à un parti pour la liberté ou pas, évidemment. » L’incident est clos.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 28 mai 2020, 9:49

    Tous les partis, sauf la NVA, ont changé de patron en un an. et voilà un long article sur le seul.VLD Va-t-on trouver l'histoire des autres partis aussi? qui connait le nom de la coprésidente d'ECOLO? Le nom du président de Défi, Le nom du président du PTB? Le nom du président de GROEN? La visibilité des uns n'est pas la visibilité des autres. Hasard?

  • Posté par Tamo Guillaume, mercredi 27 mai 2020, 22:14

    Les multinationales, les lobbyistes et les multiproprietaires sont en effet heureux depuis quelques jours. Comme la bourse de Bruxelles qui a repris quelques couleurs...

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 27 mai 2020, 11:47

    Les vrais libéraux sont de retour et referment donc la triste parenthèse Dewael-Somers-Rutten.

  • Posté par Trevisan Lucio, mercredi 27 mai 2020, 19:46

    C'est vrai qu'il ont eu une "patate" aux dernières élections et ils risquent de recevoir une "ratatouille" à cause/grâce de Mme De Block si on va revoter, mais entre la NV-A, le Vlaams Belang, et les libéraux, à votre avis, qui les francophones ont intérêt à choisir ?

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 27 mai 2020, 13:10

    Oui, le retour des vrai libéraux alors qu'ils ont pris une patate lors des dernières élections. On va pouvoir tourner la page Lachaert - GLB en les mettant dans l'opposition.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs