Accueil Opinions Cartes blanches

«Promouvoir une politique de santé intégrée et non des politiques de gestion des maladies»

A la suite du Plan Sophia présenté à la Première ministre le 14 mai 2020, les contributeurs du volet Santé du Resilience Management Group tirent les leçons de la crise et proposent une série de recommandations pour un système de santé plus apte à faire face aux enjeux d’une relance juste, équitable et durable.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

La crise du Covid-19 a mis à jour des défaillances du système de santé connues et dénoncées depuis longtemps. Ce sont autant d’opportunités d’amélioration auxquelles l’opinion publique est aujourd’hui sensible et qu’il nous faut saisir.

Revenons mi-mars. Les débuts auront été marqués par un focus sur l’hôpital, les experts défilaient sur nos écrans, et les médias mettaient en avant les besoins et innovations en cours en matière d’appareillage technique. Puis sont arrivées les questions de capacité de testing et stock stratégique en préparation aux épidémies. Puis seulement la situation tragique en cours dans les maisons de retraite, premières oubliées du monde curatif, auxquelles se sont ajoutées depuis les populations précarisées et sans abri, les problèmes de santé mentale et autres maladies chroniques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 28 mai 2020, 14:20

    "Construire le contrat social pour la santé... Il s’agit ici notamment de transcender les barrières de compétences administratives séparant l’hôpital (placé sous l’autorité fédérale) des services socio-sanitaires de première ligne et de proximité (sous l’autorité des régions) et de certains services de prévention (sous l’autorité des communautés)". Quel bazar !!!

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche Peines de prison : « Stop à l’extension infinie du sécuritaire »

Un large collectif d’avocats et d’universitaires s’oppose au projet de loi que présentera le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), mardi prochain en commission. Les signataires dénoncent la volonté du gouvernement d’ajouter, pour certains auteurs d’infractions graves, une mesure de sûreté à la fin de leur peine d’emprisonnement. «Cette logique ouvre la voie à un droit pénal autoritaire».
Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs