Théo Francken ironise après un échange tendu avec l’ambassadeur de Chine: «Je peux me réjouir d’être encore en vie?»

Théo Francken ironise après un échange tendu avec l’ambassadeur de Chine: «Je peux me réjouir d’être encore en vie?»

Le ton montre entre Théo Francken et l’ambassadeur de Chine en Belgique, Cao Zhongming. La raison ? Le souhait du député NV&A de voir une enquête internationale indépendante sur l’origine du Covid-19 a provoqué la colère de l’ambassadeur. Ce dernier a adressé une lettre à l’ancien secrétaire d’Etat. Un courrier que le Niewsblad s’est procuré.

« La Chine est stigmatisée », a écrit l’ambassadeur. « Les pays qui exigent cette enquête politisent une question scientifique et blâment la Chine pour masquer leur propre incompétence dans la gestion de la crise. »

L’ambassadeur indique rappelle d’ailleurs qu’il n’existe aucune preuve tangible que le virus a été créé dans un laboratoire en Chine, malgré les affirmations de politiques américains.

Francken en rajoute

Un courrier qui ne semble pas avoir convaincu Théo Francken. « Je peux me réjouir d’être encore en vie ? » s’est demandé le politique flamand, faisant une allusion directe aux disparitions de lanceurs d’alerte chinois.

« Je continue d’espérer toutefois qu’il y aura bientôt une enquête, car tous les proches des victimes y ont droit. Dans les pays communistes, l’intérêt de l’Etat peut passer avant la vérité, mais pas en Occident. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous