Accueil Monde

Un instrument de solidarité pour faire face à un impact très inégal

La répartition sera officiellement rendue publique ce jeudi. Mais selon les chiffres qui circulaient mercredi, la Belgique pourrait obtenir 5,480 milliards de subventions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

L’impact de la crise est « asymétrique » et les « capacités » des Etats membres à y faire face sont « divergentes », rappelle Ursula von der Leyen. Les moyens du fonds de relance de 750 milliards d’euros seront dès lors attribués en priorité aux pays, régions et secteurs les plus affectés. La Commission avait été chargée par le sommet européen du 23 avril de cartographier les besoins. Sur cette base, une « pré-allocation » des moyens a été calculée, par pays. La répartition sera officiellement rendue publique ce jeudi. Mais selon les chiffres qui circulaient mercredi, la Belgique pourrait obtenir 5,480 milliards de subventions (pas de prêts).

L’Italie serait la première bénéficiaire, avec 172,745 milliards (subventions et prêts), suivie par l’Espagne (140,446 milliards), puis la Pologne (63,838 milliards), la France (38,772 milliards), la Grèce (31,997), la Roumanie (31,206), l’Allemagne (28,806), le Portugal (26,361), la République tchèque (19,211).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs