Accueil Culture Livres

Joël Dicker, derrière les masques

L’écrivain suisse plante le décor de son nouveau roman dans son pays d’origine. Pour le reste, les ingrédients (un meurtre, une enquête, des suspects à tous les étages) n’ont pas bougé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

L a vérité sur l’affaire Harry Québert, La disparition de Stéphanie Mailer et maintenant L’énigme de la chambre 622. On peut faire grief à Joël Dicker de ne pas chercher à briller par la plus grande originalité dans le choix des titres de ses romans, qui éclairent au moins sur la nature de leur contenu : un meurtre, une enquête façon Cluedo où, personne n’étant innocent, tout le monde est potentiellement coupable.

Reste à planter tout cela dans un décor, et à animer les personnages dans un environnement qui, depuis Harry Québert, était essentiellement américain, dans le New Hampshire, dans les Hamptons pour Stéphanie Mailer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs