Accueil Économie

Dernière séance à Liege Airport pour José Happart

Ce vendredi, à 73 ans, après un parcours politique très complet et 26 ans au conseil d’administration de Liege Airport, José Happart va quitter la présidence de Bierset. Regret : il aurait bien prolongé son mandat jusqu’en 2022. Même s’il a été inculpé de corruption et trafic d’influence la semaine dernière (il va en appel).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 8 min

Élu dans deux communes de deux régions différentes (Fourons et Liège), échevin, bourgmestre, député européen, député wallon, ministre et puis président du parlement wallon : pour beaucoup d’hommes politiques, ce parcours ferait avant tout aveu d’une carrière « full option », idéale. Une carrière bien pleine, faite d’engagements sur la défense des intérêts des Wallons et des Francophones, la défense de l’agriculture, la dénonciation de la maladie de la vache folle en Europe, la participation au développement des banques alimentaires et à la création des Restos du Cœur…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Hubert Wynands, vendredi 29 mai 2020, 13:36

    Bon débarras, parasite de la Wallbanie.

  • Posté par Fedito Wallonne , vendredi 29 mai 2020, 17:50

    Ou Walsicilie.....

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 29 mai 2020, 13:04

    Qu'on l'aime ou pas, José Happart a sa place dans l'histoire de Belgique, d'abord comme agriculteur (JAP) puis comme Bourgmestre de Fouron. Tous les belges de l'époque ont connu le hérisson fouronnais, son parti, le Rassemblement Wallon a même obtenu 20 % des voix au Sud en 1971. Puis, il est devenu Ministre PS du gouvernement Tindemans, puis Président du Parlement wallon. Avant de se convertir dans l'adinistration de sociétés. Un parcours atypique. Toujours tumultueux. Il n'a jamais laissé personne indifféent.

  • Posté par Fedito Wallonne , vendredi 29 mai 2020, 17:49

    Merde.... quel constat.... inutile....

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 29 mai 2020, 12:38

    Voilà un article qui recèle pas mal de noms de "crocodiles" de la politique dont les cactéristiques sont la course aux mandats, le chipotage dans le respect des règles, la soif de pouvoir et de rétributions, et une forme de mépris pour les électeurs.

Plus de commentaires

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs