Accueil Économie Consommation

Déconfinement: comment l’Etat veut aider l’horeca pour sa réouverture

Le fédéral prévoit des mesures complémentaires pour soutenir la relance, très probablement le 8 juin, des restos et des cafés. Les Régions suivront cet été.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Selon toute vraisemblance, une partie très appréciable du secteur horeca pourra rouvrir dès le lundi 8 juin. C’est ce que devrait annoncer le Conseil national de sécurité de mercredi prochain, le 3 juin. D’ici là, les fédérations et les syndicats du secteur espèrent – sans doute vainement – présenter les grandes orientations du déconfinement, question que les patrons et le personnel des restos et des bars puissent déjà entamer des préparatifs de réouverture.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Bruneau Christiane, lundi 1 juin 2020, 9:03

    Fiction: le 9 juin nous sommes allé chez XXX pour notre premier resto. Toutes les mesures du cahier de 24 pages (!!!) ont été respectées. Le 10 juin un des 15 clients tombe malade et est signalé Corona positif. L'info de son médecin est transmise et la recherche des contacts commence., le malade signalant son repas au resto XXX. Suite à la liste nominative des clients de ce jour-là, tous les convives sont contactés par téléphone et invité à se faire détecter. Cette situation se passant dans 50 restos le même jour, 750 personnes sont informées qu'elles ont PEUT-ETRE contracté le COVID 19 !! Angoisse, peur et stress. C'est la conséquence directe de ce que les apprenti sorciers des task forces veulent imposer. Résultat: un maximum de gens angoissés qui ne mettrons plus les pieds au resto tant que ces mesures sont en place et des restos qui resteront vides, qui fermeront et tomberons en faillite. C'est ça "mourir en bonne santé". Efficace pour contenir la pandémie? Sauf si pour éviter cette angoisse, les coordonnées obligatoirement données sont inexactes.

  • Posté par Moris gérard, dimanche 31 mai 2020, 17:35

    Qu'ils ferment tous tout simplement:faire du fait-maison-à-l'aide-de-surgelé-acheté en-grande-surface...non merci Bon débarras.

  • Posté par colin HENRI, dimanche 31 mai 2020, 8:02

    Cela est bien beau tout ça, mais nous petits pensionné qui va nous aider a surmonter les augmentations et abus dus au covit 19

  • Posté par DELHAYE Jean-Luc, samedi 30 mai 2020, 21:44

    C'est bizarre, je n'ai pas le souvenir que l'Horeca ait jamais proposé une petite aide, une petite réduction, pour ceux qui perdent leur emploi... Il me semble que j'ai aussi constaté que, même après un repas coûteux, avec apéro, vins, dessert, café, la plupart des restos n'ont même plus la gentillesse d'offrir le pousse-café... Et suis-je mauvaise langue en supposant qu'après s'être mis de l'argent plein les fouilles avec la TVA à 6 %, les restaurateurs augmenteront leurs prix de 15 % lorsque la TVA repassera à 21% ? Et suis-je le seul à penser qu'en se plaignant de leurs pertes, ils confondent allègrement le chiffre d'affaires et le bénéfice - alors qu'en période de fermeture, ils n'ont plus payé leur personnel, ni leur loyer? Alors, mes petits restos chéris, faites comme tout le monde: essuyez vos pertes, pleurez un petit peu comme ceux qui ont perdu leur travail... Vous aussi, vous pouvez sentir la douloureuse, ça ne va pas m'empêcher de dormir ; les meilleurs survivront, et quant aux autres : bon débarras!

  • Posté par M. G., dimanche 31 mai 2020, 9:10

    Vous avez raison, sans compter que l'amabilité dans le service se perd de plus en plus, je peux vous citer quelques "restaurants" dans le centre de Bruxelles où c'est limité si on ne jette pas votre assiette sur la table. Sans compter l'absence de politesse croissant, même quand vous dites "merci" avec le sourire. J'ai déjà constaté dans les petits snacks de mon quartier des augmentations de prix, ils pensent sans doute attirer des clients de cette manière. Sans compter qu'auparavant, c'était possible d'avoir une vue sur les cuisines, avec les restrictions, ce n'est plus possible, je n'ose imaginer les saloperies que l'on va refourguer aux (rares) courageux clients qui vont oser s'aventurer ... De toute façon, j'ai déjà demandé à mon entourage, les connaissances et mes collègues, plus de 90 % d'entre eux ne sont pas prêts à retourner dans un resto ou l'autre : les mesures contraignantes sont déshumanisantes et antisociales, et avec ce qui nous attend comme taxes et autres, la perte d'emploi de certaines connaissances, ou le chômage technique pour d'autres, ils préfèrent attendre de voir ce qui va leur tomber dessus. Enfin, je n'y avais pas pensé, mais beaucoup m'ont dit que ce sera plus convivial d'organiser un bon barbecue en famille ou ami(e)s, plus convivial, surtout avec le retour du bon temps.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs