Accueil Économie Entreprises

Renault annonce près de 15.000 suppressions d’emplois dans le monde, l’impact en Belgique pas encore connu

Le constructeur automobile s’est vu affaibli par la crise du coronavirus.

Temps de lecture: 1 min

Le constructeur automobile français Renault, en difficulté financière, a annoncé vendredi la suppression d’environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, dans le cadre d’un plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans.

« Ce projet est vital », a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans un communiqué. Renault, qui souffre de surcapacités de production au niveau mondial, avait annoncé en février ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Il n’est pas encore clair si l’important plan de restructuration au sein du constructeur automobile Renault aura un impact en Belgique, a-t-on appris auprès de la filiale Renault Belgique-Luxembourg.

Quelque 220 personnes travaillent pour la marque française dans le pays, pour l’importateur, le prestataire de services financiers RCI ou l’entrepôt de pièces détachées pour le Benelux situé à Boom.

À lire aussi Coronavirus: l’industrie automobile passe au point mort

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 29 mai 2020, 11:06

    La liquidation, le départ, de Carlos Ghosn suivi immédiatement par ces difficultés serait un hasard? Quoi qu'en pensent des génies politiques, il y a des patrons qui méritent des salaires autrement plus importants que d'autres qui n'obtiennent pas de bons résultats. Une entreprise qui perd de l'argent développe toujours un plan de restructuration, c'est-à-dire l'élimination, la destructions, de milliers d'emplois. Evidemment les génies en question hurlent contre l'exclusion de ces pauvres salariés. Comme si une entreprise allait payer des gens à ne rien faire alors qu'il faut boucher les trous. Une bonne entreprise est une entreprise qui gagne.

  • Posté par Lambert Paul, vendredi 29 mai 2020, 11:05

    La première chose à stopper est la Formule 1, comment dire à ces gens que l'on doit faire des économies et continuer à dépenser des millions dans la F1

  • Posté par mauroy charles, vendredi 29 mai 2020, 9:09

    Tiens ils vont appliquer la "procédure Renault"..?

  • Posté par Esquenet Alexandre, vendredi 29 mai 2020, 7:56

    Corona, la bonne excuse pour virer à tous les étages.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, vendredi 29 mai 2020, 8:43

    Si le personnel n'est pas ou plus nécessaire ou utile à la bonne fonction de Renault, je ne vois pas pourquoi il y aurait obligation de le garder. Un contrat d'emploi n'est pas un contrat "à vie".

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière