Accueil Quartier confiné

Denise, retraitée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

« Je suis née à Rocourt il y a 98 ans, mes parents tenaient une ferme. J’habite ici depuis une trentaine d’années et je peux vous dire que ça a bien changé. Pour moi, le confinement ne change pas grand-chose, je ne sais de toute façon plus faire mes courses, je me fais aider par une voisine et par mon petit-fils. Mais je vais encore promener dans le quartier avec Léon, mon Jack Russel. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

En quarantaine: sans jardin, sans kayak et sans résidence secondaire

Le confinement ne se vit pas de la même façon et avec les mêmes contraintes dans une barre d’immeubles que dans une villa quatre façades. Il est des quarantaines qui semblent plus longues que d’autres. Les habitants de la cité des Genêts, sur les hauteurs de Liège, racontent au « Soir » leur quotidien, leurs frustrations et leurs impatiences.

La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs