Accueil Monde Amériques

Coronavirus: le «cas» Jair Bolsonaro

Après près de 26.000 morts, le président brésilien se montre toujours aussi insensible à la douleur de ses compatriotes et persiste à n’écouter aucun avis scientifique pour gérer la pandémie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour déplorer « la perte de ceux qui nous ont quittés », Jair Bolsonaro n’a pas visité un hôpital ou rencontré des médecins. Il a simplement posté sur les réseaux sociaux ces quelques mots avec une photo de lui souriant, sans masque, les bras tendus vers un enfant et devant une agglomération de ses partisans. Une image sans aucun rapport avec la terrible réalité que vivent les Brésiliens. Sans doute Jair Bolsonaro voulait-il montrer un peu de sensibilité après une interview au cours de laquelle, il a fait une plaisanterie douteuse sur la chloroquine, le nouveau « remède » contre le Covid-19 selon le président. Alors que l’OMS vient encore de démontrer son inefficacité pour traiter le coronavirus, le président a obtenu que les médecins puissent en prescrire aux malades du coronavirus dès les premiers symptômes et non plus uniquement pour les cas graves.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs