Visiter sa famille et faire des courses en dehors des frontières belges est désormais possible: plusieurs règles à respecter

Visiter sa famille et faire des courses en dehors des frontières belges est désormais possible: plusieurs règles à respecter
Photo News

Les visites au-delà des frontières du pays sont à nouveau possibles à partir de ce samedi, a annoncé vendredi le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem. Ces visites n’étaient plus possibles depuis le 20 mars, lorsque les frontières ont été fermées aux déplacements non essentiels.

La règle des quatre personnes toujours d’application

Dans le cadre de la stratégie de sortie, il est autorisé, depuis le 10 mai, de rendre visite à maximum quatre personnes sur le territoire national. Le ministre a demandé au Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES) un avis sur une application de la mesure aux visites transfrontalières. Il a en outre eu plusieurs entretiens avec ses confrères des cinq pays voisins (Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg et Grande-Bretagne) sur ce dossier. Il en a également discuté avec ses 26 homologues européens. Le ministre souligne la nécessité de respecter strictement la mesure afin de limiter au maximum l’éventuel impact sur la santé publique.

Seulement les pays frontaliers

Seuls Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg et Grande-Bretagne sont concernés par cette nouvelle mesure, qui fonctionne dans les deux sens : les habitants de ces 5 pays peuvent également venir en Belgique faire des courses ou visiter leur famille.

La décision a été saluée au Grand-Duché de Luxembourg. « Il s’agit d’un geste apprécié à la veille du week-end de la Pentecôte qui permettra aux familles de se revoir après des semaines de séparation », a souligné le ministre des Affaires étrangères, Jean Assleborn.

Des contrôles encore possibles

Des contrôles routiers sont encore possibles. Selon des informations de RTL, plusieurs Belges se sont retrouvés coincés à la frontière ce samedi matin à cause de policiers français leur refusant l’accès au pays. Selon le ministre des Affaires Étrangères Philippe Goffin, il faudra quelques jours pour que la mesure soit connue de tous.

Respecter les mesures en cours dans le pays où l’on se rend

Le ministre De Crem a rappelé qu’il fallait évidemment se renseigner sur la situation d’un pays avant de s’y rendre. « Il va sans dire que ceux qui traversent la frontière doivent se conformer aux dispositions en vigueur dans le pays de destination ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous