Déconfinement de l’horeca: le guide complet des bonnes pratiques

Le plan prévoit notamment le port du masque obligatoire pour le personnel.
Le plan prévoit notamment le port du masque obligatoire pour le personnel. - Mathieu Golinvaux

Il est fort probable, au regard de l’évolution favorable de l’épidémie de Covid-19 en Belgique, que, ce mercredi 3 juin, le Conseil national de sécurité autorise tout ou partie de l’horeca à rouvrir dès le lundi 8 juin. Mais ce déconfinement sera conditionné au strict respect d’une série d’obligations à visée sanitaire pour les établissements, lesquels devront aussi tenir compte d’une foule de recommandations de sécurité. Toutes ces mesures sont contenues dans un guide des bonnes pratiques produit initialement par les quatre fédérations de l’horeca (les trois régionales et Comeos au niveau national), en bonne intelligence avec les syndicats du secteur, puis révisé et approuvé par l’ERMG (Economic risk management group) et le GEES (le Groupe d’experts en charge de l’exit strategy).

Problème pointé par le secteur : comment se préparer sérieusement à la réouverture potentielle du 8 juin en ne prenant connaissance des mesures que le 3 juin ? Cinq jours ponctués par un week-end, c’est beaucoup trop court, se plaignaient encore vendredi les fédérations et les syndicats, assurant qu’il faut au moins dix jours pour rallumer les fourneaux. Mais, ce samedi en fin de matinée, les représentants de l’horeca ont reçu l’autorisation de l’ERMG de diffuser ce guide à leurs membres, document dans sa version la plus récente que Le Soir publie ici en français et en néerlandais.

Restos et bars rouverts en même temps ?

Attention toutefois... Plusieurs points – et non des moindres – doivent encore être tranchés par le CNS de mercredi. D’abord, le Conseil national de sécurité dira mercredi quels types d’établissement au juste sont concernés. Rien que les restos ? Les bars aussi ? Et quid des boîtes de nuit ? Au sein du gouvernement fédéral, il y a une convergence en faveur d’une équité entre restos et cafés qui pourraient donc tous les deux rouvrir le 8 juin. Pour les dancings, par contre, rien n’est gagné.

Autre élément qui reste encore en suspend : l’heure d’ouverture. La fermeture, elle, est d’ores et déjà fixée à minuit avec l’idée que, passés les douze coups, l’alcoolisation des clients risque de grimper, ce qui nuirait à la distanciation sociale… par rapprochement physique des convives enivrés.

Qui autour de la table ?

Enfin – et c’est le « détail » le plus important toujours pendant : qu’en sera-t-il du nombre de clients maximum par table et dans la salle ? Là, tout dépendra de la volonté ou non du CNS de revoir à la hausse la bulle sociale et de repenser donc le système des contacts par silo. Les fédérations et le ministre fédéral Denis Ducarme (Indépendants, Classes moyennes, PME) plaident pour que les conditions d’accès au resto par groupes permettent les lunchs et dîners entre collègues et relations professionnelles. Car, sans les repas d’affaires, l’horeca, déjà mal en point, serait vraiment dans l’impasse.

En attendant d’être fixés sur ces éléments précis, les restaurateurs, hôteliers, barmans, gérants de snack et de fast-food et fournisseurs pourront, au fil des 24 pages (22 en néerlandais) de ce guide des bonnes pratiques entamer, si ce n’est déjà fait, leurs préparatifs en vue de l’hypothétique grande journée du 8 juin.

Sorry, the PDF couldn't be displayed

Sorry, the PDF couldn't be displayed

Voir le PDF sur mobile

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous