Marius Gilbert: «On n’observe pas de vraie deuxième vague mais des vaguelettes qui inquiètent»

Marius Gilbert, un des dix experts chargés du déconfinement (GEES), était l’invité de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » de RTL-TVI.

« La première vague est passée en Europe occidentale à l’exception de la Suède. Ce que l’on voit, on ne voit aucun pays dans le monde, où l’on observe une vraie deuxième vague, une vague aussi importante que la première. C’est très encourageant. On constate des résurgences locales, des vaguelettes c’est-à-dire des moments où ça redémarre tout d’un coup dans une certaine région. Ces vaguelettes nous inquiètent car on ne sait pas si elles ne peuvent pas redémarrer une épidémie importante ».

Il a notamment expliqué qu’il va falloir rester vigilant pendant longtemps, « plusieurs mois certainement jusqu’à l’automne ».

« La phase à risque, c’est l’automne, car c’est le retour du froid, le retour d’une vie à l’intérieur », a expliqué le virologue. « Il faut que tous nos dispositifs de prévention soient vraiment, de suivi des contacts soient vraiment opérationnels à ce moment-là »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous