Mort de George Floyd: des heurts près de la Maison Blanche (photos)

La police a utilisé du gaz lacrymogène dimanche près de la Maison Blanche pour disperser des manifestants n’ayant pas respecté le couvre-feu instauré dans la capitale, à l’instar d’autres grandes villes des Etats-Unis où des milliers de personnes manifestent parfois avec violences depuis plusieurs jours contre les brutalités policières et le racisme.

Le couvre-feu a été imposé à Washington, Los Angeles et Houston pour empêcher que les manifestations à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-Américain décédé après son interpellation par la police de Minneapolis (Minnesota), ne débouchent sur de nouvelles violences et de nouveaux pillages.

Mais tandis que l’administration du président Donald Trump qualifiait de terroristes les instigateurs des émeutes, il y a eu dimanche de nouveaux affrontements entre policiers et manifestants. Plusieurs milliers de personnes ont pris part à travers le pays à ces rassemblements contre les violences policières et le racisme.

Donald Trump emmené dans un bunker souterrain

A Washington, une foule s’est massée devant la Maison Blanche en scandant des slogans, en allumant des feux et en brandissant des pancartes. Selon le New York Times, Donald Trump avait été emmené vendredi à l’abri dans un bunker souterrain par le Secret Service --service de protection du président et de personnalités--, lors d’une manifestation similaire devant sa résidence.

Tout en disant comprendre leur colère, nombre de responsables locaux ont exhorté les manifestants à la retenue avant cette sixième nuit de protestation, tandis que Donald Trump, confronté aux désordres civils les plus graves de son mandat, fustigeait les «anarchistes».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous