MSF s’inquiète de la situation dans les maisons de repos: «Le pire est à craindre»

MSF s’inquiète de la situation dans les maisons de repos: «Le pire est à craindre»
D.R.

Si la situation de la pandémie de Covid-19 en Belgique semble s’améliorer au fil des jours, celle dans les maisons de repos reste préoccupante, avec encore de trop nombreux décès, alerte Médecins sans frontières lundi (MSF). Sans plan d’actions « clair et concret » et l’absence de relais, « le pire est à craindre ».

Les maisons de repos enregistrent depuis le début de la crise la moitié des décès dus au nouveau coronavirus et les chiffres des nouvelles contaminations restent inquiétants, plaide MSF à deux semaines de la fin de ses activités dans les maisons de repos belges. Cela montre que « le combat n’est pas encore gagné et que le public vulnérable des maisons de repos et de soins reste en danger ».

« La contamination se poursuit »

« La contamination se poursuit, les équipes mobiles qui devaient nous arriver en renfort et reprendre nos activités de mise en place de mesures d’hygiène, de prévention et contrôle de la propagation du virus ne sont pas assez ou parfois pas du tout actives sur le terrain », s’inquiète le Dr. Sofie Spiers de MSF. « Nous ne sommes absolument pas rassurés quant à la capacité des maisons de repos que nous visitons à pouvoir gérer une éventuelle deuxième vague de l’épidémie, les équipes soignantes de ces maisons sont dans un état d’épuisement tel qu’elles ne pourraient faire face. »

Médecins sans frontières demande également une meilleure coordination entre acteurs régionaux et des instructions claires et réalistes pour les maisons de repos. MSF est intervenu dans 129 maisons de repos en Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
  • Ce lundi, le Roi a refusé la démission des deux préformateurs, Egbert Lachaert (VLD) et Conner Rousseau (SP.A). Quarante-huit heures pour sauver la Vivaldi...
    Politique

    Négociations fédérales: les deux scénarios en cas d’échec de la Vivaldi

  • 7-5, 6-3
: Djokovic a dû s’employer pour écarter le surprenant Schwartzman, en finale à Rome. @EPA
    ATP - WTA

    Déjà la revanche pour Djokovic

  • Il se dit depuis toujours que l’ego de Georges-Louis Bouchez, sa soif inextinguible de médiatisation aussi, pourraient le perdre.
    Politique

    Georges-Louis Bouchez, comme un joueur de poker accro

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous