Cafouillages à la frontière franco-belge: après Sophie Wilmès, Philippe Goffin s’excuse du manque de communication

Cafouillages à la frontière franco-belge: après Sophie Wilmès, Philippe Goffin s’excuse du manque de communication

Le week-end de la Pentecôte a été marqué par un cafouillage important à la frontière franco-belge. Alors que le gouvernement belge avait annoncé qu’il était désormais possible pour les citoyens de franchir la frontière, la France a refoulé les intéressés. Après Sophie Wilmès, c’est Philippe Goffin (MR), ministre des Affaires étrangères qui a présenté ses excuses. Il était interrogé par la VRT.

Mauvaise communication

« Il ne fait pas de doute que la communication a été mauvaise », a-t-il déclaré. « Chaque État a évidemment sa propre souveraineté, et la France a donc le droit de prendre ses propres décisions. Pour nous les Belges, c’est un peu dommage, mais nous n’avons pas le choix, nous devons encore un peu attendre. »

Ces déplacements sont désormais effectivement possibles vers l’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, mais la France a de son côté rappelé que ses frontières n’ouvriraient pas avant le 15 juin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous