Accueil Belgique Politique

Cafouillages à la frontière franco-belge: après Sophie Wilmès, Philippe Goffin s’excuse du manque de communication

Une ambiance de pagaille a régné dimanche à la frontière franco-belge

Temps de lecture: 1 min

Le week-end de la Pentecôte a été marqué par un cafouillage important à la frontière franco-belge. Alors que le gouvernement belge avait annoncé qu’il était désormais possible pour les citoyens de franchir la frontière, la France a refoulé les intéressés. Après Sophie Wilmès, c’est Philippe Goffin (MR), ministre des Affaires étrangères qui a présenté ses excuses. Il était interrogé par la VRT.

Mauvaise communication

« Il ne fait pas de doute que la communication a été mauvaise », a-t-il déclaré. « Chaque État a évidemment sa propre souveraineté, et la France a donc le droit de prendre ses propres décisions. Pour nous les Belges, c’est un peu dommage, mais nous n’avons pas le choix, nous devons encore un peu attendre. »

Ces déplacements sont désormais effectivement possibles vers l’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, mais la France a de son côté rappelé que ses frontières n’ouvriraient pas avant le 15 juin.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Pasque Roger, mardi 2 juin 2020, 15:51

    Bon, en même temps, la France étant le pays avec lequel nous partageons la plus longue frontière, il était bien normal qu’elle échappât à la vigilance des Charlots qui nous gouvernent et qui ont tout de même un fameux palmarès à leur actif : de la saga des masques à la pénurie des vaccins, des annonces tellement obscures qu’il fallait les repréciser quelques jours après, du masque chaudement recommandé mais pas imposé dans les magasins, on ne compte plus les approximations que ceux qui sont censés nous diriger ont infligées à la population, victime en somme d’une double peine : le Coronavirus et la gouvernance malhabile. Alors vu leur parcours édifiant on leur pardonnera de confirmer leur incompétence. C’est au fond une question de salubrité publique de savoir à qui on a vraiment affaire.

  • Posté par Lecuy Pierre, lundi 1 juin 2020, 15:27

    Mais, le premier qui devrait s'excuser ne serait-il pas cet notre ministre de l'intérieur. Curieusement on ne l'entend plus. Finalement c'est peut-être mieux!

  • Posté par elias jacques, mardi 2 juin 2020, 15:41

    Si le ministre de l'intérieur n'est pas en charge de ce type de dossier, et donc ne devrait pas s'excuser de la confusion semée, pourquoi alors a-t-il communiqué sur le sujet ? Il met son nez dedans histoire de soigner sa popularité et se cache quand rien ne va plus ? Beau sens des responsabilités !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 1 juin 2020, 18:37

    Sauf que c'est De Crem qui a cru malin de communiquer à si mauvais escient...

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 1 juin 2020, 15:52

    Le Ministre de l'Intérieur n'est pas en charge de ce qu'il advient des belges à l'étranger. C'est donc très justement que le Ministre des Affaires Étrangères se soient exprimés à ce sujet, après la 1ère Ministre.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une