Coronavirus: tous les aéroports belges considérés comme zone à risque

L’information a déjà beaucoup circulé. En Grèce, les touristes en provenance d’un aéroport belge seront tous testés et devront rester en quarantaine 7 ou 14 jours en fonction du résultat de celui-ci.

La décision du gouvernement grec n’est pas arbitraire. Elle s’est basée essentiellement sur un document de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) qui a établi une liste des aéroports situés dans les zones touchées à haut risque de l’infection au coronavirus. Dans cette liste qui est régulièrement mise à jour, tous les aéroports belges sont considérés comme une zone à risque.

Concrètement, ça change quoi ?

Dans l’exemple grec, les voyageurs qui ne viennent pas de zone à risque ne seront soumis qu’à des contrôles aléatoires à l’arrivée. Un test qui deviendra obligatoire si un voyageur vient d’une zone à risque. Après une nuit imposée dans un hôtel désigné (le temps de connaître le résultat), le voyageur devra se mettre en quarantaine sept jours (si le test est négatif). Par contre, si le résultat est positif, une quarantaine surveillée de deux semaines est prévue.

 
 
À la Une du Soir.be
  • header_belges
    La Une

    Quatre marques belges à connaître absolument

  • photo news

    Hockey sur gazon: l’Euro 2023 à Wavre?

  • belgaimage-164367766-full
    Espagne

    Zidane sur l’éventuel départ de Messi de Barcelone: «On ne le souhaite pas»

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous