Selon une étude chinoise, le Covid-19 ne provient pas du marché de Wuhan

Selon une étude chinoise, le Covid-19 ne provient pas du marché de Wuhan

C’est une surprise. Le coronavirus ne provient peut-être pas du marché aux poissons de Wuhan, en Chine. C’est du moins la conclusion d’une recherche chinoise récemment publiée dans une revue scientifique « Nature ».

Le marché a cependant joué un rôle dans l’épidémie mondiale en tant que « super-diffuseur ».« Le marché semble désormais être l’une des victimes du virus, » a déclaré Gao Fu, directeur du Centre chinois de contrôle des maladies.

Des échantillons d’animaux mis en vente sur le marché ont donné des résultats négatifs pour le coronavirus, selon une étude récente. « Je n’ai rien vu qui me fasse sentir en tant que chercheur que ce marché est à l’origine du virus », note Colin Carlson, biologiste et expert en maladies infectieuses à Georgetown University. « Il s’agit d’un virus d’origine animale qui a fait le saut chez l’homme. Peut-être grâce aux chauves-souris. Peut-être par un autre animal ou du bétail. Nous n’avons pas encore d’informations sur comment et où. Ça prend du temps. » Pour rappel, il a fallu 15 ans pour définir l’origine du SRAS.

Le patient zéro

Une étude a permis de localiser le « patient zéro », qui a présenté des symptômes dès le 1er décembre. Contrairement à de nombreuses autres personnes qui appartenaient au premier groupe de patients, il n’était pas sur le marché aux poissons. Cela renforce également l’idée que le virus est originaire d’ailleurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous