Accueil Opinions Chroniques

Après la solidarité, le partage?

La distanciation physique a fait de l’espace public un bien encore plus précieux et convoité. Une bataille, un débat, des tensions et une vraie révolution urbaine ?

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Il est des débats dont personne ne sort gagnant. Ni l’objet, ni les participants, ni les intéressés. Des refrains qui deviennent des ritournelles. Le disque s’use, s’enraye, s’épuise, et finalement se reprend et repart. La ritournelle… Celle de la fusion des polices locales bruxelloises, après certains faits divers, pas tous, sans que l’on sache vraiment pourquoi parce que ni le manque de dialogue ni l’absence de concertation entre zones n’est une cause identifiée du problème… Celle de la négation ou mise sous tutelle d’une Région qui n’en serait pas vraiment une lorsque Bruxelles se fait trop complexe, trop encombrante, trop entreprenante dans une politique d’enseignement, de culture ou de petite enfance. Celle d’une ville morcelée entre des baronnies, aux nobles seigneurs (les bourgmestres), privilégiant leur once de pouvoir à l’efficacité de l’action publique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 1 juin 2020, 23:16

    Bruxelles aux mains des bruxellois, Bruxelles capitale des bruxellois, bruxellois, maître chez toi; c'est très bien ainsi. Pour les emplois, la culture, les complexes sportifs, les habitants qui voudraient migrer vers la Wallonie parce verte, parce qu'accessible, parce qu'entreprenante : bienvenue à eux.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs