Coronavirus: l’OMS recadre un médecin italien qui affirme que le virus est devenu moins pathogène

Coronavirus: l’OMS recadre un médecin italien qui affirme que le virus est devenu moins pathogène

Rien ne permet d’affirmer que le nouveau coronavirus soit devenu moins pathogène, a prévenu lundi l’OMS après les propos d’un célèbre médecin italien affirmant que le virus perdait de sa virulence.

« Nous devons être exceptionnellement attentifs à ne pas donner le sentiment que tout à coup le virus, par sa propre volonté, a décidé de devenir moins pathogène. Ce n’est pas du tout le cas », a déclaré Michael Ryan, chef du programme d’intervention d’urgence à l’OMS, lors d’une conférence de presse virtuelle. Le nouveau coronavirus « reste un virus tueur » et « des milliers de personnes continuent de mourir chaque jour », a-t-il souligné, interrogé sur les déclarations de ce médecin et urgentiste italien selon qui le nouveau coronavirus avait disparu d’Italie.

Les déclarations du médecin italien

« En réalité, le virus n’existe plus cliniquement en Italie », a affirmé dimanche à la télévision RAI le Dr Alberto Zangrillo, directeur de l’hôpital San Raffaele de Milan (Nord). « Les prélèvements effectués au cours des dix derniers jours ont montré une charge virale absolument infinitésimale en termes quantitatifs par rapport à ceux effectués il y a un mois ou deux mois », a-t-il déclaré.

Pour l’OMS, ces constatations pourraient s’expliquer par une moindre exposition au virus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous