Accueil Monde Proche-Orient

Proche-Orient: «La Belgique peut agir contre les annexions annoncées par Israël»

Le député Simon Moutquin (Ecolo) explique que son parti souhaite, par une résolution au Parlement, orienter le gouvernement belge vers des sanctions contre Israël en cas d’annexion de territoires palestiniens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Binyamin Netanyahou l’a dit et répété : l’occasion est trop belle, grâce au plan de paix Trump favorable aux intérêts israéliens, Israël doit annexer au plus tôt les colonies juives et la vallée du Jourdain, avant l’élection américaine de novembre. Ces territoires sont situés aux yeux de la communauté internationale en territoires palestiniens occupés. De nombreuses condamnations de cette intention israélienne ont déjà fusé, y compris d’Europe, mais rien n’y fait : selon l’accord de gouvernement approuvé par la Knesset à Jérusalem le 7 mai, le processus d’annexion doit débuter le 1er juillet. En Belgique, le groupe Ecolo-Groen prend l’initiative de lancer une proposition de résolution pour que la Belgique prenne la tête des protestations y compris en prônant des sanctions contre une éventuelle annexion. Nous avons interrogé Simon Moutquin, le député fédéral Ecolo, sur ce sujet.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par DENIS JEAN, jeudi 11 juin 2020, 17:21

    Alors que le mouvement de décolonisation de l'espace public prend de l'ampleur un peu partout dans le monde et que l'on déboulonne les statues des colonisateurs de tous bords, la Belgique (en précurseur pourquoi pas ?)mais surtout l'Europe, forte et fière de ses VALEURS m'a-t-on dit, pourraient peut-être en profiter pour empêcher Israël de commettre le même forfait totalement anachronique en reconnaissant au plus vite la Palestine. Cela éviterait aux générations futures de déboulonner une hypothétique statue de Bibi. "Gouverner c'est prévoir".

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 5 juin 2020, 21:24

    C'est plus facile de parler du bout du monde que de nos propres problèmes actuels. Laisser croire aux électeurs que la Belgique va aider à résoudre des problèmes au Proche-Orient, ou au Sahara, ou au Tibet, ou....;alors que nos politiciens n'arrivent même pas à former un gouvernement......

  • Posté par Vanden Eynde Luc, mardi 2 juin 2020, 16:16

    On peut toujours rêver ! Et toujours pas de reconnaissance de la Palestine en vue ? Ce serait une vilaine pierre dans le jardin de Satanyahou ? Et, pour autant que je sache, nous ne sommes pas obligés d'attendre le feu vert de l'UE.

  • Posté par Druide David, mardi 2 juin 2020, 8:55

    écolo, défenseur du voile partout, représentant officiel des islamo gauchistes, donne son avis sur Israel...Ca ne peut qu'être objectif et sensé....Du surréalisme à la Belge oui!

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs