Accueil Opinions Éditos

«Je suis un jeune noir… Chaque jour, je suis chassé comme une proie»

Le président des États-Unis n’a fait que perpétuer cet héritage d’une certaine Amérique qui voit les Afro-Américains depuis l’esclavage comme une force de travail à exploiter et un corps à soumettre.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

« Fils, je t’écris dans ta quinzième année. (…) Être noir, c’est comme être nu face aux éléments, face aux armes à feu, face aux coups de poing, aux couteaux, au crack, au viol et à la maladie. Cette nudité n’a rien d’une erreur, rien de pathologique. Elle n’est que le résultat logique et volontaire d’une politique, la conséquence prévisible de ces siècles passés à vivre dans la peur. À l’époque de l’esclavage, la loi ne nous protégeait pas. Aujourd’hui – à ton époque – la loi est devenue une excuse pour pouvoir t’arrêter et te fouiller. (…) C’est le système qui a fait de ton corps un objet destructible. (…) En Amérique, la destruction du corps noir est une tradition – un héritage. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Lison Jacques, mardi 2 juin 2020, 19:58

    Jamais mention aucune du fait que cette victime était sous Fantanyl opiacé puissant (ayant déjà le décès de Michaël Jackson à son actif) et prise d'amphétamines. Mais bon, le monde binaire des gentils et des méchants ... Sans oublier qu'à Grigny en France se tournair une fausse vidéo de faux policiers très méchants et racistes, le grand mot qui coupe court à toute discussion. Bof, triste monde idiot.

  • Posté par LAURENT Christian, jeudi 4 juin 2020, 0:44

    Désolé, qu'il ait pris du fentanyl ne change rien à la barbarie de l'agent qui l'a assassiné! C'est la manière de ces polices qui est en question!

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 3 juin 2020, 12:45

    Il me semble que pour Michael Jackson c'était le propofol. Ceci étant, se droguer coûte cher et donc la victime n'était probablement le bisounours tel qu'on nous le représente - sans que ceci bien sûr ne justifie une violence policière.

  • Posté par Jose Dedeurwaerderi, mardi 2 juin 2020, 16:52

    Votre editorial est a sens unique! Vous n'avez pas beaucoup de connaissance des USA! Revoir votre copie et ne soyez pas myope

  • Posté par Diaz Santos Eduardo, mardi 2 juin 2020, 11:44

    Semira Adamu https://www.lalibre.be/belgique/semira-adamu-la-mort-en-direct-51b87fdfe4b0de6db9a929d1

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs