Françoise Gillard lit «Tombeau pour la unième nuit», de Yves Namur

Depuis début avril, près de cent poètes belges prenaient gracieusement la plume, et se sont engagés pour apporter leur soutien aux familles en deuil. Ce mois-ci, ce sont les comédiens belges qui prennent le relais, eux aussi bénévolement. Pour exprimer leur émotion face à l’événement provoqué par la pandémie. Par amour du texte, aussi, eux qui sont invisibilisés depuis la mi-mars par les mesures de confinement, qui les frappent en premier.

Nous les avons invités à nous envoyer une vidéo d’un poème de leur choix, parmi les textes de Caroline Lamarche, Jean-Pierre Verheggen, Laurence Vielle, Werner Lambersy, Anne Versailles, Jean-Luc Outers, Vincent Tholomé, Corinne Hoex, Karel Logist… Les comédiens se sont filmés, chez eux, face caméra, dans leur salon, leur bibliothèque ou leur jardin. Seuls, avec les moyens du bord. Ils ont mis toute leur âme dans ces lectures. Elles sont belles, sobres, intimes, habitées, pleines d’émotion retenue.

Une vingtaine de vidéos sont postées depuis le 8 mai sur le site du Soir , comme sur celui du Poète national. Retrouvez-les chaque jour de la semaine, à raison d’une lecture par jour, durant un mois. Au rendez-vous de ces lectures : Babetida Sadjo, Thierry Hellin, Marie-Paule Kumps, Alexandre von Sivers, Maya Racha, Jean-Luc Piraux, Jessica Fanhan, Bernard Yerlès, Françoise Gillard, Hélène de Saint-Père, Pietro Pizzuti, Adia Panteleeff, Benoît Verhaert, Isabelle De Hertogh, Antoine Cogniaux, Florence Hebbelynck, Nicolas Buysse, Manuela Sanchez, Fabrizio Rongione, Laurie Degand, Almamy Barry, Marianne Basler et Elliot Jenicot.

Ce « Tombeau pour la unième nuit » a été écrit par Yves Namur en mémoire de Salah Stétié, immense poète libanais d’expression française connu dans le monde entier et décédé à Paris le 19 mai 2020.

Sur le même sujet
ParisBenoît Verhaert
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous