Accueil Société

Pompiers de Bruxelles: du «bonobo» et du «bougnoule» dans la langue syndicale

Ces derniers mois, plusieurs publications allant des sous-entendus douteux aux propos ouvertement racistes ont été relayées par des délégués SLFP implantés chez les pompiers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Difficile de passer à côté d’Eric Labourdette. Cela fait des années que le syndicaliste libéral (SLFP), premier représentant des pompiers de Bruxelles, est au four et au moulin pour défendre sa corporation, notamment sur les plateaux de télévision. Apprécié au sein des effectifs, l’homme fait preuve d’une fidélité sans faille à la profession. La preuve encore à l’automne dernier, où l’image du Siamu bruxellois fut mise à mal après qu’un jeune aspirant pompier d’origine maghrébine a vu son casier fracturé et tagué d’injures racistes telles que « singe ». Concernant l’affaire, qui a fait grand bruit jusqu’au parlement, le syndicaliste assurait alors : « Impossible qu’un pompier ait fait cela. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 10 juin 2020, 17:23

    Pourquoi il y a t'-il un homme blanc et un homme noir ?

  • Posté par Meersman Olivier, lundi 8 juin 2020, 13:09

    « C’est parce qu’il existe cette impunité que les gens se permettent de continuer, » On marche sur la tête de nos jours, en réalité il faudrait plutôt reconnaître que si le respect et le civisme étaient de mise les gens n'auraient jamais commencé. D'ailleurs les gens normaux ne commettent pas ces exactions. Seulement voilà, aujourd'hui tout est une cause ou une raison d'exutoire...

  • Posté par mauroy charles, jeudi 4 juin 2020, 12:56

    Les écolos sont les plus grands racistes. Si vous n'êtes pas écolo vous n'êtes pas dignes de vivre sur cette terre...

  • Posté par Meersman Olivier, lundi 8 juin 2020, 13:12

    En effet, ils se l'approprient quand on creuse un peu leurs discours et se sont autoproclamés les dépositaires du genre humain. En revanche je n'ai jamais lu ni entendu un écologiste avouer (!) que le photovoltaïque est très polluant à la fabrication (mines, forages) et plus encore au recyclage... sans oublier qu'un panneau a une durée de vie de 20-25 ans.

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , mercredi 3 juin 2020, 18:24

    Le raccourci et l'amalgame d'un journaliste qui mélange bonobos et bougnoules. Un vrai raciste celui là. Un publireportage pour un politicien Ecolo?

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs