Accueil Économie Entreprises

Relance: les patrons veulent moins d’impôts et plus de flexibilité

La FEB dévoile ses exigences : une baisse de l’IPP pour relancer la consommation et plus de flexibilité, dans un plan de relance avec quelques touches « vertes ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a dévoilé, ce mardi, sa vision du plan de relance idéal. Baptisé « 4X4 turbo », il repose sur quatre axes – économique, social, écologique et numérique – et fait la part belle au soutien de la consommation privée, via une baisse de l’impôt des personnes physiques (IPP), et à la flexibilité du marché du travail.

Les patrons, s’inscrivant dans la ligne du tax shift initié par le précédent gouvernement, prône ainsi un relèvement de la quotité exonérée d’impôt, à 10.000 euros (contre 8.860 euros) et des frais professionnels forfaitaires. Pour la FEB, le système devrait être adapté afin que tous les travailleurs gagnant plus de 15.000 euros par an puissent déduire un maximum de 5.000 euros de frais forfaitaires (le maximum est aujourd’hui de 4.810 euros).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Leman Bernard, mercredi 3 juin 2020, 23:21

    Ouarfffff....du haut des gratte-ciels de la pensée qu'ils ont érigés depuis belle lurette......que ce soit les politiques ou les têtes pensantes de la FEB ( y compris leur homologue du Nord bien sûr ).....ils sont à des kilomètres de comprendre les préoccupations citoyennes qui n'ont rien mais alors rien avoir avec les leurs !!!! La moindre possibilité d'économie d'un citoyen se met de côté bian à l'abri sur des livrets qui ne rapportent rien car ils n'ont aucunes mais alors aucune confiance dans un autre type de placement......ou alors....iles le dépensent en "vacances" ce qui leur permet de souffler un peu avant de retourner au "combat" du travail journalier. Réduisez les impôts....le citoyen le dépensera ailleurs que dans sa propre économie ou dans sa consommation.......la dernière claque prise avec le sauvetage de milieu économique pourri jusqu'à la moelle par les citoyens grâce aux deniers publics ( vous savez bien.....NOTRE argent ) lui reste bien en travers de la gorge. Changez radicalement de modèle économique, redistribuez les richesses de manière équitable, arrêtez de faire la course au profit immédiat, investissez dans un monde durable au profit de tous et avec une modèle politique citoyen profond et respectueux ......alors peut être que dans deux générations le citoyen croira un petit peu à un avenir meilleur....... Sur ce.....il est 23h21, les rues sont calmes et tout va bien......

  • Posté par Frenay Guy , mercredi 3 juin 2020, 17:32

    Sans espoir

  • Posté par Talbot M. , mercredi 3 juin 2020, 14:30

    Certes, il faut relancer l'économie... Et, le faire en augmentant le pouvoir d'achat des bas et moyens salaires via une refonte de l'imposition sur le travail n'est sans doute pas une mauvaise chose en soi. Cependant, la crise sanitaire a eu le mérite de pointer du doigt la nécessité d'avoir un Etat en capacité financière de maintenir des soins de santé performants et accessibles à tous, de prévoir pour chacun une fin de vie digne et respectable et d'assurer un revenu minimal à tous ceux qui sont exclus d'un "monde du travail" axé sur le profit de quelques uns... Si la diminution d'impôts sur le travail est une évidence pour eux, alors il faut aussi chercher d'autres rentrées d'argent pour financer le bon fonctionnement de l'Etat sans laisser 25 % de la population dans la détresse... et en évitant de reproduire ce qui nous a conduit au confinement (pénurie de matériel, imprévoyance, délabrement de la sécurité sociale...). Leur vision du Monde n'a pas changé et j'ai bien peur pour l'avenir des salariés et des chômeurs

  • Posté par Pelgrims Alain, mercredi 3 juin 2020, 13:13

    ce n'est pas relancer la 'machine' qu'il nous faut, mais établir un renouveau plan socio-économique et environnemental, mettre à plat le système avec clairvoyance, réalisme , volonté, bienveillance et ...courage !

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 3 juin 2020, 12:22

    Donc rien pour les pensionnés?

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs